Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Uber traquait les chauffeurs de son concurrent Lyft





Le 13 Avril 2017, par

Les ennuis se poursuivent pour Uber, le géant américain du VTC. Dernier problème en date, des soupçons de pratiques anticoncurrentielles qui pourraient coûter très cher à l’entreprise.


Selon le site The Information, Uber aurait utilisé, entre 2014 et 2016, un logiciel « secret » de suivi de localisation des conducteurs de Lyft, un de ses concurrents les plus actifs aux États-Unis. Baptisé « Hell » (« Enfer »), ce logiciel générait de faux comptes de passagers permettant de localiser les véhicules Lyft à proximité. Ainsi équipé, Uber avait les moyens de savoir, en toute discrétion, où les chauffeurs de son concurrent étaient situés…

L’objectif de Hell était de repérer les chauffeurs Uber potentiellement intéressés pour passer chez Lyft (les conducteurs VTC pouvant travailler pour les deux entreprises). Avec ces informations de localisation, Uber était en mesure de les retenir. Sachant que le nombre de chauffeurs est le nerf de la guerre pour servir au mieux la clientèle, on comprend pourquoi Hell était stratégique.

Ce n’est pas la première fois qu’Uber est pris à utiliser des logiciels « espions » pour mieux asseoir sa domination sur le marché. En mars, on apprenait en effet l’existence de l’application Greyball, cette fois pour éviter aux chauffeurs de tomber sur les autorités où le service VTC est disponible. Cette nouvelle affaire s’ajoute aux dossiers judiciaires en cours : en février, Uber était accusé d’harcèlement sexuel et de sexisme. Puis, c’est Waymo, une filiale de Google spécialisée dans l’automobile autonome, qui portait plainte contre l’entreprise pour vol de technologies.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : uber

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook