Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une consommatrice s'attaque aux poids lourds du secteur de l'hygiène





Le 6 Janvier 2015, par

L'entente sur les prix entre treize poids lourds des produits d'entretien et d'hygiène a été sanctionnée d'une amende d'un milliard d'euros en décembre dernier. Cette somme n'ira pas dans la poche des consommateurs, mais Reimoise a décidé de s'attaquer seule à quatre de ces entreprises.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Le but de Dominique, une consommatrice de 53 ans : obtenir le remboursement de ce qu'elle estime avoir trop payé durant les quatre années où les sociétés de ce marché n'ont pas joué le jeu de la concurrence. Elle cherche à obtenir 2 400 euros pour réparer son préjudice, soit 200 euros par mois. Cela représente, d'après son avocat, 25% d'un pouvoir d'achat « volé » pendant les quatre ans où l'entente a eu lieu, de 2003 à 2006.

Cette somme permettra de rembourser le trop-perçu de RSA de la plaignante. La plaignante, en situation de précarité, est aussi très malade comme l'explique son représentant. Les quatre entreprises visées, à savoir Colgate Palmolive, Henkel, Unilever et Procter & Gamble, n'auront pas à débourser trop d'argent si jamais elles devaient être condamnées; mais si c'était le cas, cela ouvrirait une brèche : la plaignante n'a pas conservé tous ses tickets de caisse.

Cet écueil est également avancé par les associations de consommateurs qui ne peuvent lancer de recours collectif pour cette raison. Mais cette croisade pourrait relance les ardeurs d'autres consommateurs.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : entente, justice

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook