Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une fraude massive à la TVA dans l’e-commerce ?





Le 9 Décembre 2019, par

C’est un rapport explosif que l’Inspection générale des Finances (IGF) a rendu à Bercy en ce mois de décembre 2019. Le journal Les Échos, qui a pu se le procurer, dévoile que l’IGF aurait mis à jour une fraude massive à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui ne serait pas payée par une très grande majorité des vendeurs sur ces plateformes. Une perte gigantesque pour l’État.


Très peu de vendeurs seraient en règle

Pixabay/stevepb
Pixabay/stevepb
Le rapport de l’IGF montre une situation critique, selon le journal Les Échos : près de 98% des vendeurs sur les marketplaces comme Amazon ou Cdiscount ne seraient pas immatriculés à la TVA en France. Un pourcentage avancé chiffres à l’appui : sur 24.459 vendeurs contrôlés par l’administration, seulement 538 auraient été en règle.

De fait, ces vendeurs ne déclarent ni ne payent la TVA en France, avec une perte pour l’État « considérable » selon le rapport, qui ne la chiffre pas. Mais, selon les données de la Direction nationale des enquêtes fiscales (DNEF), sur seulement 43 vendeurs contrôlés en tant qu’échantillon, 285 millions d’euros de chiffre d’affaires échapperaient à la TVA. Celle-ci étant de 20% en France, le montant de l’impôt qui ne rentre pas dans les caisses françaises est gigantesque.

Une concurrence déloyale

La situation est problématique également au niveau de la concurrence que font les plateformes en ligne aux commerçants. L’absence du paiement de cette TVA entraîne, de fait, la possibilité pour les vendeurs de pratiquer des prix 20% moins chers sans perdre de l’argent. Une concurrence déloyale problématique alors que le chiffre d’affaires des entreprises qui vendent sur Internet ne cesse d’augmenter : le marché du e-commerce est estimé, en France, à 92,6 milliards d’euros par l’IGF.

Une solution partielle à ce problème viendra de la transposition, en France, d’une directive européenne qui contraint dès 2021 les marketplaces à être redevables de la TVA pour leurs vendeurs. Mais l’IGF estime que cette nouvelle réglementation ne permettra pas de résoudre toutes les situations de fraude.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook