Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une subvention de 45 millions d'euros pour Brittany Ferries





Le 25 Octobre 2021, par La rédaction

Brittany Ferries, qui relie la France au Royaume-Uni, est sorti d'affaire : plongé dans une grave crise, l'entreprise a reçu une subvention du gouvernement français qui va lui permettre de sortir la tête de l'eau.


Soutenir une entreprise française en difficulté

Brittany Ferries sauvé des eaux. La compagnie maritime va en effet recevoir une aide exceptionnelle d'un montant de plus de 60 millions d'euros qui se compose d'une subvention de 45 millions et de l'abandon de créances. Pour financer ce soutien financier conséquent, le gouvernement va puiser dans la réserve d'ajustement Brexit, un fonds européen d'aide aux entreprises frappées par le divorce entre Londres et Bruxelles.

L'Ademe, l'Agence de la transition écologique, abandonne une créance de 10 millions d'euros, tandis que la région Bretagne ajoute 6 millions d'euros de plus. Le gouvernement a dû négocier avec la Commission européenne sur ce dossier : fin septembre, les pouvoirs publics annonçaient un prêt à très long terme de 60 millions d'euros pour l'entreprise. Une aide qui ne suffit donc pas.

La structure financière de Brittany Ferries est à renforcer

Ce n'est pas la première fois que Brittany Ferries, dont le siège est dans le Finistère, bénéficie des subsides de l'État pour maintenir son existence : la société a ainsi obtenu un prêt garanti à hauteur de 117 millions d'euros et a fait financer le chômage partiel durant la crise sanitaire. De nombreuses lignes entre la France et le Royaume-Uni ont été fermées, occasionnant une paralysie de l'activité. Matignon indique cependant que « le renforcement de la structure financière de Brittany Ferries est cependant nécessaire », il faut également que les banques et les financeurs s'impliquent dans le sauvetage de l'entreprise.

Jean-Marc Roué, le président de Brittany Ferries se réjouit du soutien renouvelé de l'État. « L'entreprise aujourd'hui est en capacité de dire que son avenir et sa pérennité sont assurés », assure-t-il, tandis que la subvention « conforte un modèle emblématique du savoir-faire national », selon Annick Girardin, la ministre de la Mer. Il en va aussi du maintien du pavillon français.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook