Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Volkswagen : la triche américaine qui coûte très cher au groupe





Le 21 Septembre 2015, par

Le groupe Volkswagen, qui n'est autre que le premier constructeur mondial, est au centre d'une tourmente ce lundi 21 septembre 2015 après avoir avoué avoir "triché" aux tests de l'agence fédérale américaine de protection de l'environnement. Le titre s'est effondré en Bourse perdant plus de 20% tandis que le groupe risque une amende milliardaire. Et ce n'est pas tout.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Une enquête américaine a révélé ce que les autorités soupçonnaient : Volkswagen a faussé les résultats des tests des émissions de gaz à effet de serre. Le groupe a utilisé un logiciel espion en mesure de réduire les émissions de ses voitures pendant les tests mais ce logiciel restait inactif durant le reste du temps. Les émissions affichaient parfois des chiffres 40 fois inférieurs à la réalité.

Cela a permis à Volkswagen de commercialiser, depuis 2008, quelques 500 000 véhicules ne respectant pas les normes en vigueur. Les Etats-Unis prévoient une amende de 37 500 dollars maximum pour chaque véhicule illégal ce qui ferait un montant de plus de 18 milliards d'euros d'amende. Une amende record qui ne va guère faire les affaires de Volkswagen déjà à la peine pour s'imposer sur le marché américain.

L'affaire, retentissante, a eu des répercussions en Bourse, bien entendu, où le titre s'est littéralement effondré à l'ouverture. L'action a perdu 16% en quelques heures et semble s'être stabilisée sur une perte de 20% sur la séance, mais rien n'est encore joué car désormais ce sont les autorités allemandes qui se sont saisies de la question.

Si l'amende se confirme ce sera une perte nette équivalente à 9% du chiffre d'affaires de Volkswagen en 2014 tandis que la chute en Bourse a fait perdre 17 milliards d'euros de valeur au groupe. Les autorités allemandes ont, qui plus est, décidé de refaire les tests des émissions de gaz pour les voitures en circulation sur son territoire, craignant que Volkswagen n'aie triché en Allemagne aussi. Une procédure qui pourrait bien être reprise par d'autres pays.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook