Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

E-commerce : acheter des livres coûtera plus cher à cause de la livraison





Le 17 Décembre 2021, par Paolo Garoscio

Le parlement français a renforcé un peu plus, le 16 décembre 2021, sa lutte contre les géants du e-commerce, et tout particulièrement Amazon, bien que le nom du groupe de Seattle ne soit pas explicitement nommé. Pour ce faire, il a adopté une loi visant à fixer un montant minimum pour les frais de livraison des livres achetés sur Internet.


La politique d’Amazon dans le collimateur du parlement

Pixabay/ElasticComputeFarm
Pixabay/ElasticComputeFarm
L’objectif de la loi « visant à conforter l’économie du livre et à renforcer l’équité » dans le secteur de la librairie est simple : empêcher les géants du e-commerce d’offrir les frais de port lors de l’achat de livres sur Internet. Adoptée à l’unanimité par le Sénat en deuxième lecture le 16 décembre 2021, la loi cible Amazon et sa politique : le géant proposait à ses clients la livraison à 1 centime d’euro, depuis que la livraison gratuite était interdite.

Une somme dérisoire sur laquelle les librairies indépendantes ne pouvaient pas s’aligner, et qui était jugée comme étant une distorsion de la concurrence. Désormais, avec l’adoption du texte, la livraison de livre « ne peut pas être offerte par le détaillant à titre gratuit ». Mieux : un tarif minimum sera fixé par un arrêté ministériel, ce qui obligera Amazon à l’appliquer.

Un impact sur le coût des livres… répercuté sur les Français

Amazon a tenté de faire valoir son argument principal, à savoir la perte de pouvoir d’achat pour les Français estimée à 250 millions d’euros par an… sans succès. Pour autant, il ne fait pas de doutes que ce seront bien les Français qui paieront la facture, une mauvaise nouvelle alors qu’ils doivent déjà faire face à une inflation élevée.

Mais ce n’est pas la seule nouveauté de la loi. Cette dernière prévoit également une meilleure identification entre les livres neufs et d’occasion, un encadrement des soldes des éditeurs ainsi que la possibilité pour les communes et intercommunalités de donner des subventions aux librairies indépendantes.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook