Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Groupon visé par une enquête pour pratiques commerciales frauduleuses en Italie





Le 24 Décembre 2013, par

Groupon est le leader de la vente de services via le système de coupons qui permettent aux clients d’avoir des réductions jusqu’à 90% sur des restaurants, des hôtels ou des Spa. Mais certaines pratiques sont critiquées par les associations de consommateurs italiens qui ont plusieurs fois notifié les faits aux autorités. La justice a décidé d‘enquêter.


cc/flickr/donpdonp
cc/flickr/donpdonp
Les plaintes reçues ne proviennent pas d’une seule association de consommateurs ais de l’une des principales, Altroconsumo, et de 5 autres associations italiennes. De plus, près de 600 clients auraient également fait part de pratiques commerciales douteuses de la part de Groupon ce qui a conduit à l’ouverture d’une enquête. ?

Dans le viseur des autorités italiennes, « la diffusion d’informations commerciales trompeuses et l’incapacité du service après-vente » à répondre aux plaintes et à rembourser les clients en cas d’impossibilité dans l’utilisation des coupons achetés via le site internet.

Les autorités enquêtent tout particulièrement sur certaines sociétés du groupe Groupon, Groupon Srl, International, International Travel et Goods Global, qui auraient pu diffuser, via le site groupon.it, vitrine italienne du groupe Groupon, des informations commerciales trompeuses et inexactes qui auraient pu conduire le client à se tromper concernant les prix et les spécificités des offres.

De plus, la réclamation auprès du service clients de Groupon est aussi en cause, notamment car le groupe ne rembourserait les coupons inutilisables que via d’autres coupons et non en rendant l’argent payé. Parfois le groupe ne rembourse pas du tout le client, comme lors de surcapacité des structures d’accueil commercialisées par le groupe.

Une autre pratique qui est visée par les autorités italiennes serait les « comportement évasifs » des call-center dédiés au service après-vente quand il s’agit de répondre aux demandes de remboursement et de rétractation.

Groupon, à la suite de l’annonce de cette enquête, n’a pas tardé à réagir et a déclarer qu’elle collaborera avec les autorités pour « faire en sorte que les droits des consommateurs soient respectés. »


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook