Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Crédit Agricole soupçonné d’entente illicite





Le 21 Décembre 2018, par Paul Malo

Avec trois autres banques, l’établissement français fait l’objet d’une enquête européenne pour des soupçons d'entente sur le marché des obligations.


Echange d'informations sensibles

La Crédit Agricole,  la Deutsche Bank, la Bank of America Merrill Lynch et le Crédit suisse se sont-elles entendues pour fausser la concurrence entre 2009 et 2015 ? C’est ce que devra démontrer une enquête initiée par la Commission Européenne. Elle a annoncé jeudi 20 décembre qu'elle soupçonnait quatre banques de s'être entendues, entre 2009 et 2015, afin de fausser la concurrence sur le marché secondaire d'obligations libellées en dollars. Certains négociateurs de ces banques auraient pu "échanger des informations commerciales sensibles et coordonner leurs prix" "sur des forums de discussion en ligne".

En la matière, Bruxelles n'est tenue par aucun délai légal. Si les faits sont avérés, elle pourrait infliger une amende allant jusqu'à 10% du chiffre d'affaires annuel des entreprises concernées… Pour autant, "l’enquête de la Commission porte sur le comportement de certains négociateurs des quatre banques et ne laisse pas entendre que le comportement anticoncurrentiel allégué constituait une pratique générale parmi les négociateurs d’obligations." Lors du scandale de manipulation de l’Euribor, taux interbancaire servant de référence du monde de la finance, en 2012, l’affaire s’était soldée par plusieurs centaines de millions d’euros d’amendes et plusieurs procès contre de grands établissements bancaires.

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook