Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Soupçons de fraude sur l'huile d'olive italienne





Le 12 Novembre 2015, par

L'Italie est dans la tourmente depuis l'annonce de l'ouverture d'une enquête contre 7 producteurs d'huile d'olive du pays parmi lesquels de grands noms de la grande distribution. A la suite du signalement d'une association de consommateurs italienne "Il Test" le procureur de Turin a en effet décidé de vérifier les dires et les autorités auraient découvert ce qui pourrait être une fraude assez généralisée.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
L'association de consommateurs a testé quelques bouteilles d'huile d'olive pour en vérifier la qualité. Ces huiles étaient commercialisées comme "huile extra vierge" soit la catégorie 1, la meilleure et la plus chère. Mais certaines huiles se sont avérées être de catégorie 2, de l'huile dite "vierge", moins chère. Si elle n'est pas interdite à la vente, l'huile vierge ne peut être commercialisée comme "extra vierge".

Les gendarmes de la brigade spécialisée dans la santé ont donc mené leurs propres tests et on découvert qu'effectivement sur les 20 bouteilles analysées pas moins de 9 présentaient en réalité de l'huile vierge malgré le label "extra vierge" de la bouteille. Toutes les huiles en questions ont été produites en Ligurie, Toscane ou dans les Abruzzes et c'est vers ces régions que l'enquête se tourne désormais.

Le procureur a même dévoilé les noms des entreprises concernées : Carapelli, Santa Sabina, Bertolli, Coricelli, Sasso, Primadonna (commercialisé par Lidl) e Antica Badia (pour Eurospin). Reste maintenant à savoir où a eu lieu la fraude, si au niveau des producteurs ou des distributeurs.

Il n'est en effet à ce jour pas clair si ce sont les entreprises en questions qui ont été flouées par les producteurs locaux ou si, au contraire, elles étaient au courant de ne vendre que de l'huile "vierge". Il n'est pas clair non plus si les bouteilles exportées sont également concernées par cette fraude ou non.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook