Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Automobile : la correction des immatriculations neuves se poursuit en octobre





Le 16 Novembre 2018, par La rédaction

Le marché automobile est toujours en convalescence en Europe, après l’onde de choc des nouveaux tests d’émissions WLTP dont la mise en œuvre a provoqué une chute des immatriculations neuves après l’été. Toutefois, le secteur commence à retrouver ses esprits.


L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) a relevé qu’en octobre, 1,08 million d’immatriculations neuves sur le vieux continent. C’est un chiffre en baisse de 7,3% par rapport au mois d’octobre de l’an dernier. Un recul important donc, mais pas autant qu’en septembre où le marché avait connu une chute brutale de 23,5% (1,09 million de voitures neuves immatriculées). Cette baisse du mois d’octobre est une fois encore dû aux nouvelles procédures européennes WLTP, qui ont entraîné une hausse « exceptionnelle » des immatriculations neuves durant l’été : les constructeurs automobiles ont en effet multiplié les véhicules immatriculés avant la mise en route, le 1er septembre, de ces tests.

L’homologation WLTP est en effet plus exigeante en termes de mesure des émissions polluantes : CO2, particules, NOx… Les groupes automobiles étant plus ou moins prêts pour cette procédure, ils ont préféré mettre le paquet en juillet (+10,5%) et en août (+31,2%), quitte à caler depuis la rentrée. Il faut toutefois noter que le nombre d’immatriculations neuves sur l’ensemble de l’année reste dans le vert : +1,6% par rapport à 2017. La France enregistre une croissance de 5,7%, moins qu’en Espagne (+10%) mais plus qu’en Allemagne (+1,4%).

Quant aux constructeurs français, le mois d’octobre a confirmé la santé solide du groupe PSA, qui dans le contexte actuel parvient à maintenir son niveau d’immatriculations neuves (-0,7%). Renault essuie pr contre une vraie déconvenue avec une baisse de 14,9% de ses immatriculations. Toyota s’en sort très bien avec une croissance de 4,7%. BMW recule franchement de 13,6%, Daimler de 7,6%.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook