Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Automobile : la correction des immatriculations neuves se poursuit en octobre





Le 16 Novembre 2018, par La rédaction

Le marché automobile est toujours en convalescence en Europe, après l’onde de choc des nouveaux tests d’émissions WLTP dont la mise en œuvre a provoqué une chute des immatriculations neuves après l’été. Toutefois, le secteur commence à retrouver ses esprits.


L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) a relevé qu’en octobre, 1,08 million d’immatriculations neuves sur le vieux continent. C’est un chiffre en baisse de 7,3% par rapport au mois d’octobre de l’an dernier. Un recul important donc, mais pas autant qu’en septembre où le marché avait connu une chute brutale de 23,5% (1,09 million de voitures neuves immatriculées). Cette baisse du mois d’octobre est une fois encore dû aux nouvelles procédures européennes WLTP, qui ont entraîné une hausse « exceptionnelle » des immatriculations neuves durant l’été : les constructeurs automobiles ont en effet multiplié les véhicules immatriculés avant la mise en route, le 1er septembre, de ces tests.

L’homologation WLTP est en effet plus exigeante en termes de mesure des émissions polluantes : CO2, particules, NOx… Les groupes automobiles étant plus ou moins prêts pour cette procédure, ils ont préféré mettre le paquet en juillet (+10,5%) et en août (+31,2%), quitte à caler depuis la rentrée. Il faut toutefois noter que le nombre d’immatriculations neuves sur l’ensemble de l’année reste dans le vert : +1,6% par rapport à 2017. La France enregistre une croissance de 5,7%, moins qu’en Espagne (+10%) mais plus qu’en Allemagne (+1,4%).

Quant aux constructeurs français, le mois d’octobre a confirmé la santé solide du groupe PSA, qui dans le contexte actuel parvient à maintenir son niveau d’immatriculations neuves (-0,7%). Renault essuie pr contre une vraie déconvenue avec une baisse de 14,9% de ses immatriculations. Toyota s’en sort très bien avec une croissance de 4,7%. BMW recule franchement de 13,6%, Daimler de 7,6%.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook