Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : nouveau camouflet pour Theresa May





Le 13 Mars 2019, par La Rédaction

La sortie ordonnée du Royaume-Uni de l’Union européenne semble de plus en plus compromis. Les députés britanniques ont rejeté, pour la deuxième fois, le projet d’accord négocié par Theresa May.


Le divorce effectif entre Londres et Bruxelles doit avoir lieu le 29 mars. En l’état, le Royaume-Uni se dirige tout droit vers un « no deal », la plus mauvaise des situations pour le pays et pour l’Union européenne tout entière. Les députés britanniques ont en effet rejeté l’accord de retrait négocié entre l’UE et la Première ministre, Theresa May. Le résultat du vote est sans équivoque : 242 voix pour, 391 voix contre. La différence est plus réduite que durant le premier mois du mois de janvier (149 voix d’écart), mais elle n’en reste pas moins significative.

Theresa May avait pourtant fait tout son possible pour arracher de Bruxelles une poignée d’assurances supplémentaires, notamment autour du « filet de sécurité » de la frontière entre les deux Irlandes. Las, ça n’a pas suffi. La Première ministre n’a cessé d’alerter des dangers d’une sortie sans accord, mais elle a pris acte de la décision du Parlement. Elle a déposé une motion qui sera soumise au vote ce mercredi, afin de savoir si les députés souhaitaient un divorce sans accord, ce qui ne devrait pas être le cas. Jeudi, un nouveau vote portera sur l’extension de l’article 50.

Si le Parlement décide de repousser la date effective du Brexit, il faudra encore que l’Union européenne l’accepte. Il est probable que dans ce cas, l’extension accordée n’aille pas au-delà des élections européennes, en mai. À moins que des élections générales soient organisées outre-Manche afin de trouver un nouveau Premier ministre qui tentera de négocier de nouveau un accord de sortie…



Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook