Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les taux des crédits immobiliers toujours en baisse





Le 21 Juillet 2021, par La rédaction

Pour les prétendants à une acquisition immobilière, c'est toujours le bon moment pour se lancer ! Les taux des crédits immobiliers conservent leur niveau très bas, une aubaine qui facilitent l'achat d'une maison ou d'un appartement.


Les taux immobiliers creusent le plancher

Toujours plus bas : les taux immobiliers restent orientés à la baisse, malgré un niveau historiquement bas. En juin, le taux moyen ressortait à 1,06%, alors qu'il était de 1,07% au mois de mai selon l'Observatoire Crédit du logement/CSA, qui fait autorité dans le secteur immobilier. Plus précisément, le taux moyen sur 15 ans s'établit à 0,86%, celui sur 20 ans est fixé à 0,99%, et celui sur 25 ans est de 1,18%.

Évidemment, les acheteurs potentiels paieront leurs crédits plus chers puisqu'il faut y ajouter l'assurance. Néanmoins, ces taux très bas permettent d'envisager sereinement une acquisition immobilière avec de l'argent emprunté à des taux très avantageux. La tendance baissière est très nette depuis de nombreux mois : au second trimestre, le taux moyen pour l'ensemble du marché s'établissait à 1,06%, son plus bas niveau. Au premier trimestre, il était à 1,13%, et à 1,15% en décembre dernier. Depuis un an, le taux moyen des crédits immobiliers a dévissé de 21 points de base.

Hausse de la durée moyenne des prêts

Cette baisse continue des taux s'accompagne d'une augmentation des prix des logements. Conséquence : la durée moyenne des prêts accordés augmente sans cesse. Au second trimestre, elle s'établissait à 234 mois, soit trois mois de plus qu'au premier trimestre. Et au seul mois de juin, la durée moyenne a été de 237 mois, du jamais vu. Par rapport au niveau de décembre dernier, cette durée s'est allongée de huit mois.

Selon l'Observatoire, l'accroissement de la durée moyenne visible dès le début de l'été 2020 permet d'absorber les conséquences de la hausse des prix des logements qui ne cessent de grimper au fil des mois. Elle permet aussi de contenir les taux d'efforts sous le seuil des 35% des revenus du ménage consacrés au logement. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook