Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les valeurs humaines ont-elles une place dans le business ?





Le 18 Octobre 2022, par Guillaume Petitjean

Pourquoi devrions-nous être plus tolérant et bienveillant dans notre quotidien professionnel ? Nous devons apprendre à rompre avec la vision fataliste du business, qui consiste à penser que "les affaires sont les affaires" et où il n'y a pas de place pour les valeurs humaines. Cette quête pour "passer du client Roi à la relation Reine" est le sujet du dernier ouvrage de Guillaume Petitjean, fondateur du projet SUXECO : "Créons un monde de confiance" (VA Éditions).


Pour commander
Pour commander
Cet été mon objectif était de parvenir à vraiment couper avec mon quotidien professionnel. Les entrepreneurs le savent, ce n’est pas facile et nos pensées, même lors d’une marche en montagne, vont souvent flirter avec ce qui occupe une grande partie de notre vie. Mais cette année je sentais qu’il était indispensable que je puisse prendre du recul. L’idée était de comprendre ce que je fais, pourquoi je le fais et quelle orientation prendre pour la suite.
 
J’en suis arrivé à la conclusion que ce qui a vraiment du sens pour moi et ce qui me porte c’est d’associer la performance avec les valeurs d’honnêteté, de respect et de loyauté, car, j’en suis intimement convaincu, la véritable efficience, c’est-à-dire celle qui s’inscrit dans le temps, ne peut venir :
  • D’une part, que de la cohérence entre ce que nous sommes et ce que nous faisons.
  • D’autre part, de l’intérêt partagé par les différents acteurs d’un projet.
 
C’est donc dans nos relations quotidiennes que ces valeurs s’expriment : bien sûr dans nos pratiques commerciales, mais également dans le management et les relations avec l’ensemble de nos partenaires. Finalement, c’est d’une philosophie de vie dont il s’agit. Ce sont ces valeurs qui nous permettent d’être authentiques et plus performants.
 
La bienveillance semble être un standard et la majorité des personnes que je rencontre affichent cette posture. Mais de quoi parle-t-on réellement ? En fait, il y a des modes : à une époque c’était le « gagnant-gagnant », aujourd’hui, la tolérance et la bienveillance. Mais je constate que bien souvent on est tolérant avec… ceux qui pensent comme nous ! Alors, soyons pragmatiques et commençons par chercher à être simplement authentiques. Même si l’authenticité est aussi devenue une notion trop souvent galvaudée. S’il on est honnête avec nous-même, que l’on cherche à l’être avec les autres, que l’on se respecte et que l’on en fait de même avec les personnes que l’on côtoie, alors nous avons les bases d’un comportement qui nous permet d’adopter une posture juste.
 
Pour le dire autrement, je crois qu’il est essentiel de lier le monde des affaires, à celui de l’intérêt collectif. Non pas au travers de contraintes, il y en a déjà beaucoup trop, mais en initiant une dynamique de confiance qui génère des fonctionnements efficients.
 
C’est ce projet que je souhaite partager avec tous les entrepreneurs et dirigeants qui veulent que leur performance soit solide, car utile à tous.
 
Aussi, je leur propose de se fédérer autour d’une communauté de valeurs et de pratiques, afin de viser l’excellence, en osant être authentiques !


 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook