Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault, Nissan et Mitsubishi dévoilent leur nouvelle stratégie





Le 27 Mai 2020, par François Lapierre

Renault, Nissan et Mitsubishi, autrement dit les trois constructeurs automobiles de l'Alliance, ont dévoilé ce mercredi 27 mai leur plan stratégique commun. L'ambition est d'améliorer la compétitivité et la rentabilité en misant sur les forces de chacun.


L'Alliance tente de redémarrer

Terminé, la course aux volumes. Jean-Dominique Senard, le président de l'Alliance, veut désormais miser sur la compétitivité des trois constructeurs au travers d'un nouveau modèle où chaque membre de l'organisation devient un référent dans les régions où il possède les meilleurs atouts stratégiques et y agira comme « facilitateur et soutien de la compétitivité des autres », précise l'Alliance dans un communiqué. « Le nouveau modèle de l'alliance se recentre sur l'efficience et la compétitivité plutôt que sur les volumes », confirme le dirigeant, qui assure qu'il n'y a aucun doute sur l'avenir et la manière dont les trois groupes vont fonctionner. « Il n'y aura pas de retour en arrière », indique-t-il aussi comme pour refermer l'ère Carlos Ghosn.

Dans ce nouveau schéma qui emprunte la structure « leader-follower », Nissan devient le référent pour les marchés chinois, japonais et en Amérique du Nord. Renault le sera pour l'Europe, la Russie, l'Amérique du Sud, et l'Afrique du Nord. Quant à Mitsubishi Motors, l'entreprise devient la référence de l'Alliance pour les pays d'Asie du Sud-Est et l'Océanie. Nissan devient le chef de file (« leader ») sur la conduite autonome et les moteurs électriques sur plateformes dédiées. Renault sera responsable des technologies de connectivité basées sur Android (exception faite de la Chine où c'est Nissan qui prend la main).

Stratégie leader/follower

La marque au losange est aussi leader sur l'architecture électrique/électronique et sur la motorisation électrique issue des plateformes thermiques. Enfin, Mitsubishi devient leader sur les technologies hybrides rechargeables des véhicules moyenne et grande taille. Les « followers » dans chaque région et technologie bénéficieront de l'expertise du « leader ». Cette stratégie vise à augmenter les synergies entre tous les membres de l'Alliance… Et, bien sûr, à réaliser des économies.

Les trois constructeurs automobiles ont également l'intention de produire près de la moitié de leurs véhicules en commun d'ici à 2025. L'Alliance explique que cette architecture devrait permettre de « réduire les coûts et les dépenses d'investissements par modèle jusqu'à 40% pour les véhicules conçus sous ce nouveau schéma ».



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook