Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boeing va encore réduire la voilure





Le 30 Juillet 2020, par La rédaction

Boeing va réduire ses capacités de production et pourrait encore supprimer des emplois pour tenir le choc durant la crise économique post-coronavirus.


Toujours des difficultés pour l'avionneur américain

Le constructeur américain doit faire face à deux crises : celle qui dure depuis mars 2019, avec le 737 MAX cloué au sol suite à deux accidents mortels. Et celle du coronavirus, qui a paralysé le trafic aérien et menace de faillite bon nombre de compagnies clientes de l'avionneur. Au printemps, Boeing a annoncé la suppression de 10% de ses effectifs, soit 16.000 postes. Et l'entreprise pourrait encore réduire la voilure en fonction de l'activité de ces prochains mois. Elle va se réduire, puisque le constructeur a annoncé une baisse de la cadence de sa chaîne d'assemblage.

Jusqu'au début de l'année 2022, Boeing assemblera un maximum de 31 appareils par mois, au lieu de 2021. L'augmentation des cadences est plus lente que prévu, a expliqué David Calhoun, le PDG du groupe, qui n'a livré que 20 appareils durant le deuxième trimestre. Entre avril et fin juin, l'avionneur a enregistré un chiffre d'affaires de 11,81 milliards de dollars, en baisse de 25% par rapport à l'année précédente. Il accuse des pertes de 2,4 milliards.

Arrêt de la production du 747

Les compagnies aériennes prennent « des décisions difficiles », a indiqué le dirigeant : immobilisation des avions au sol, report de commandes et de livraisons, ralentissement voire suspension de paiements. Ce qui pousse Boeing à réduire encore la voilure de la production : l'entreprise a ainsi confirmé l'arrêt définitif de l'assemblage du 747, le mythique « jumbo jet » capable de transporter 600 voyageurs.

Quant au 737 MAX, Boeing lui fait passer de nouveaux vols de certification depuis le mois de juin. La décision de refaire décoller l'avion vedette du constructeur revient au régulateur du trafic aérien américain. Si le groupe obtient l'aval, les livraisons pourront reprendre au quatrième trimestre, alors qu'il les avait prévues dès cet automne. Devant ces difficultés, David Calhoun n'a pas caché que Boeing pourrait de nouveau supprimer des emplois, tout en promettant de limiter « autant que possible » l'impact sur les employés.



Tags : Boeing

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »













Rss
Twitter
Facebook