Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : sans accord, le Royaume-Uni perdrait un demi-million d'emplois





Le 11 Janvier 2018, par Olivier Sancerre

Que se passerait-il si le Royaume-Uni et l'Union européenne ne parvenaient à aucun accord sur le Brexit ? Le maire de Londres, Sadiq Khan, a commandé une évaluation sur le sujet. Et les résultats ne sont pas reluisants pour le pays.


Maintenant que Londres et Bruxelles se sont entendus sur leur divorce, il reste encore aux deux parties à s'entendre sur un accord commercial. Mais si celui-ci n'arrivait pas ? Le maire de la capitale britannique a voulu connaitre les conséquences d'une absence d'accord. L'étude, réalisée par Cambridge Econometrics, a évalué cinq scénarios, allant de la solution la plus favorable à Londres, à celui du Brexit « dur », sans accord. Pour chaque hypothèse, l'étude s'intéresse plus spécifiquement à neuf secteurs de l'activité économique (bâtiment, finance, etc.).

En tout, ce sont 500 000 emplois et 50 milliards de livres d'investissements qui seraient perdus pour le Royaume-Uni en cas d'absence d'accord commercial avec l'Union européenne. Les secteurs de la finance et des services, particulièrement actifs à Londres, accuseraient le départ de 119 000 emplois. Certains d'entre eux ont d'ailleurs déjà commencé à quitter le pays, rejoignant Dublin, Francfort ou Paris. Sadiq Khan, qui n'a pas voix au chapitre dans les négociations, écrit dans la conclusion du rapport que le pays fait face à une « décennie perdue » en termes de croissance et d'emplois « si le gouvernement continue de mal négocier ».

Londres a massivement voté pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne et à plusieurs reprises, la ville a été le théâtre de manifestations pro-européennes. Sans que cela n'émeuve particulièrement le gouvernement de Theresa May. Les négociations commerciales vont débuter en début d'année, l'objectif étant de trouver un accord d'ici mars 2019, date de la sortie effective du pays de l'UE.



Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook