Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’agence de notation Fitch attribue la note « B- » au groupe Casino, avec perspective « positive »





Le 7 Décembre 2022, par La Rédaction

Le 25 novembre dernier, l’agence Fitch Ratings a attribué la note « B- » au groupe Casino, avec une perspective « positive ». Si cette analyse pointe le risque de liquidité du distributeur français dans les 18 prochains mois, elle table toutefois sur son futur désendettement lié à ses cessions d’actifs prévues en 2023.


Lundi 21 novembre, l’action du groupe Casino a réalisé la meilleure performance de l’indice SBF 120. Le distributeur stéphanois venait en effet d’annoncer le processus de cession de 10,4% du capital d’Assai, son enseigne brésilienne spécialisée dans le libre-service de gros (cash and carry). A 9h20, le titre progressait ainsi de 5,6%, à 11,77 euros.

Cinq jours plus tard, la transaction portait sur une montant de 2,7 milliards de reais (481 millions d’euros), selon le cours d’Assai à la clôture de la Bourse Sao Paulo.

« Cette cession, qui a été approuvée par le conseil d'administration de Casino, prendra la forme d'un placement secondaire dont l'allocation est prévue le 29 novembre et le règlement-livraison le 2 décembre, en fonction des conditions de marché. […] La transaction pourrait porter sur 3,7% du capital d’Assai supplémentaire », a précisé le groupe de Jean-Charles Naouri dans un communiqué.

La note attribuée par Fitch le 25 novembre tient compte des progrès effectué par le groupe française au sujet de son désendettement, qui s’est accéléré ces dernières années au travers de sa stratégie de cessions d’actifs. En l’espace de 12 mois, le distributeur a en effet réduit sa dette de 509 millions d’euros, uniquement grâce à vente d’une part majoritaire dans le producteur d’énergies renouvelables GreenYellow pour 600 millions d’euros.

Selon l’agence internationale de notation financière, la note de crédit « B- », assortie d’une perspective « positive » reflète un risque de liquidité au cours des 18 prochains mois. Elle se veut toutefois optimiste, et mise sur une amélioration « substantielle » du ratio d’endettement du groupe de Jean-Charles Naouri, grâce aux cessions d’actifs qui devraient se poursuivre l’année prochaine. « Nous pensons que Casino réduira son effet de levier pour atteindre les conditions d'un relèvement [de notation] d'ici à la fin 2023. […] Cependant, nous voyons toujours certains risques d'exécution du programme de cessions d'actifs, qui pourraient restreindre la capacité du groupe à lever les ressources nécessaires pour faire face aux échéances de remboursement de sa dette en 2024 », précise Fitch.

L’agence d’évaluation estime que les cessions d’actifs du groupe Casino atteindront 1,7 milliard d’euros entre 2023 et 2025, après 1,4 milliard d’euros en 2022. La notation de Fitch contraste avec les précédentes évaluations du groupe Casino par Moody’s et S&P, qui faisaient montre d’un certain pessimisme quant à l’avenir du marché du retail en Europe.



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook