Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'économie allemande dans un trou d'air





Le 28 Août 2023, par François Lapierre

L'Allemagne, longtemps considérée comme la locomotive économique de l'Europe, affiche une stagnation économique préoccupante pour l'année 2023. Malgré quelques signaux positifs, l'économie allemande s'enlise dans une situation compliquée, exacerbée par des divisions politiques internes et des défis externes tels que le commerce avec la Chine et la crise énergétique.


Divisions politiques et obstacles structurels pour l'économie allemande

L'économie allemande a stagné entre avril et juin 2023, selon l'institut Destatis, mettant fin à deux trimestres consécutifs de recul du PIB. Cette stagnation suit des baisses de 0,4% et 0,1% au cours des deux trimestres précédents. Pour l'ensemble de l'année, l'Allemagne pourrait voir son PIB se contracter entre 0,2% et 0,4%, selon plusieurs estimations. La situation est d'autant plus inquiétante que l'Allemagne fait moins bien que ses voisins européens, dont la France.

Robert Habeck, ministre de l'Économie, souligne que « quelque 50% de notre PIB provient des exportations. Les exportations ont fait notre richesse mais quand l'économie mondiale faiblit, l'Allemagne encaisse plus que les autres ». La dépendance de l'Allemagne à l'économie mondiale, et notamment à la Chine, son premier partenaire commercial, est donc une double lame qui peut blesser aussi bien qu'elle enrichit.

Un horizon pas entièrement sombre

À l'intérieur du pays, le gouvernement est divisé sur les mesures à prendre pour stimuler l'économie allemande. Alors que le ministre de l'Économie plaide pour la subvention des industries énergivores, le ministre des Finances, Christian Lindner, s'y oppose farouchement. Cette division s'étend jusqu'à Olaf Scholz, le chancelier, qui est également contre cette proposition. Marcel Fratzscher, expert et chef de l'institut économique DIW Berlin, estime que le problème n'est pas conjoncturel mais structurel. Il appelle à un « programme de transformation à long terme, avec une offensive d'investissement, une large débureaucratisation et un renforcement des systèmes sociaux ».

En plus des défis politiques, l'économie allemande fait face à des obstacles structurels tels que la lenteur de la numérisation, le manque de main-d'œuvre qualifiée et l'incertitude sur le coût de l'énergie à moyen terme. Tous ces facteurs ont un impact sur le moral des entrepreneurs, qui a poursuivi sa baisse en août pour le quatrième mois consécutif. Malgré un tableau général peu reluisant, quelques indicateurs offrent une lueur d'espoir. Les investissements ont progressé de 0,6% dans les équipements et de 0,2% dans le bâtiment. De plus, les dépenses de consommation ont légèrement augmenté de 0,1%. Ces chiffres s'expliquent par un marché du travail qui reste solide et des salaires en hausse.



Tags : Allemagne

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook