Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Commission européenne voudrait voir l'Allemagne investir davantage





Le 26 Novembre 2015, par

Dans son dernier rapport sur les déséquilibres économiques au sein de l'Union, la Commission européenne a identifié un problème qui touche deux pays. L'exécutif bruxellois exhorte les Pays-Bas et l'Allemagne à investir plus.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ces deux pays ont en effet la chance de disposer de forts excédents de leur balance des comptes courants. Ouvrir les vannes de l'investissement permettrait de distribuer un peu de ces excédents aux autres pays européens qui en auraient bien besoin pour muscler leurs comptes.

La Commission estime que l'Allemagne et les Pays-Bas ont la « responsabilité » de la reprise des investissements dans l'UE. « Le risque d'une période prolongée de croissance faible et d'inflation faible au niveau de la zone euro devrait être atténué notamment par les pays qui sont les mieux placés pour augmenter leurs investissements », explique Bruxelles, qui vise nommément les deux pays aux balances excédentaires.

L'excédent allemand devrait être de 8,7% en 2015, et de plus de 10% pour les Pays-Bas. C'est beaucoup trop selon la Commission, qui explique qu'un excédent supérieur à 7% est excessif. Par ailleurs, la France, ainsi que l'Italie et la Belgique se sont fait taper sur les doigts pour leurs niveaux jugés trop élevés de leur dette publique : en cas de choc économique, ces trois pays sont vulnérables.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : europe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook