Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Trêve commerciale entre les États-Unis et la Chine





Le 13 Octobre 2019, par La rédaction

Le soulagement est de mise après l'annonce d'un premier accord entre les États-Unis et la Chine. Donald Trump s'est réjoui en annonçant que les deux économies étaient « très proches » de mettre fin à la guerre commerciale.


Phase 1 de l'accord

C'est une bonne nouvelle au milieu d'une tempête politique à Washington. Alors que Donald Trump est visé par une procédure de destitution, le président américain a annoncé ce vendredi 11 octobre avoir conclu la « phase 1 » d'un accord avec la Chine. Le pays et les États-Unis, les deux plus importantes économies de la planète, font assaut de taxes douanières depuis plusieurs mois, des tensions commerciales qui pèsent sur l'activité des deux pays.

L'annonce est une bonne nouvelle, mais dans ce domaine, la prudence s'impose. Donald Trump a ainsi estimé qu'il faudrait cinq semaines avant de signer officiellement cette première phase. Il doit rencontrer son homologue Xi Jinping au Chili, à l'occasion du sommet des pays de la zone Asie-Pacifique. Le locataire de la Maison Blanche a indiqué que les deux pays étaient « très proches » de la fin de la guerre commerciale qui plombe la croissance mondiale.

Pas de hausse des taxes douanières

Ce premier compromis couvre des domaines comme la protection de la propriété intellectuelle, l'accès au secteur des services financiers, l'achat par la Chine de produits agricoles américaines, ainsi que l'obligation faite à la Chine de respecter la transparence dans les opérations de change du yuan. Donald Trump a fait savoir qu'il suspendait la hausse des taxes douanières pour 250 milliards d'importations chinoises. Elles devaient passer de 25% à  30% la semaine prochaine.

Cette phase 1 sera suivie d'une phase 2… et sans doute d'une phase 3. Les questions de transferts technologiques sont toujours présentes et si des avancées ont été réalisées, Donald Trump veut aller plus loin. Quant aux sanctions qui touchent le géant chinois de l'électronique Huawei, interdit d'acheter des technologies américaines, elles restent en place. Mais les choses pourraient évoluer au fil des futures négociations.



Tags : états-unis

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Minorités d'Orient, les grandes trahies de l'Histoire

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »












Rss
Twitter
Facebook