Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un voyage pour un euro : la super promo de la SNCF pour OUIGO





Le 19 Mai 2023, par Aurélien Delacroix

Pour fêter le premier anniversaire de son service OUIGO Train Classique, la SNCF met en vente 10.000 billets de train à 1 euro. Malgré un temps de trajet plus long que celui des trains à grande vitesse, cette offre a déjà séduit plus de 1,3 million de clients en un an. Forte de ce succès, la compagnie ferroviaire envisage de développer ce service sur de nouvelles lignes dans les années à venir.


SNCF OUIGO : un geste commercial inédit pour célébrer un succès

La SNCF vient d'annoncer une offre exceptionnelle pour célébrer le premier anniversaire de son service OUIGO Train Classique. Cette opération se traduit par la mise en vente de 10.000 billets à 1 euro. La promotion sera disponible le mardi 23 mai, dès 7 heures du matin, et ne durera que 24 heures. Le principe : premier arrivé, premier servi ! Alors il faudra faire vite pour en profiter. Les trajets concernés par cette offre devront se dérouler entre le 24 mai et le 5 juillet sur les axes Paris - Lyon et Paris - Nantes. En tout, quatorze gares seront desservies.

Lancé il y a un an, la formule OUIGO Train Classique propose tout au long de l'année des tarifs attractifs, permettant de voyager entre 10 et 49 euros. 60% des voyageurs paient moins de 20 euros et pour les enfants de moins de douze ans, le tarif est de 5 euros. Seule ombre au tableau : le temps de trajet, qui est similaire à celui des TER ou Intercités.

Les projets d'expansion de OUIGO Train Classique

Malgré ce désavantage, OUIGO Train Classique a séduit plus de 1,3 million de clients en un an, dont un tiers sont des jeunes plus sensibles au prix qu'au temps de trajet. Fort de ce succès, la SNCF envisage d'étendre son offre sur de nouveaux axes. Des villes telles que Bordeaux, Marseille, Rennes, Lille, voire même Bruxelles, pourraient être concernées par cette expansion.

Toutefois, ces nouveaux trajets ne seront pas mis en place immédiatement. La SNCF souhaite d'abord attendre la fin de la phase expérimentale de deux ans sur les axes Paris - Lyon et Paris - Nantes, qui se terminera donc en 2024. Un autre frein à cette expansion est le manque de rames de TER d'occasion. Des livraisons de trains neufs d'Alstom aux régions Hauts-de-France et Grand-Est dans les mois à venir devraient permettre de résoudre ce problème.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook