Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon franchit la barre des 1000 milliards de dollars en bourse





Le 4 Septembre 2018, par Paul Malo

Après Apple, le géant du commerce en ligne franchit à son tour cette barre de valorisation boursière symbolique.


Plus d'un demi-million de salariés

C’est fait. La petite librairie en ligne lancée par Jeff Bezos en 1994 est la seconde plus importante entreprise au monde par la valorisation boursière. La tentation est forte de comparer Amazon et Apple. Après tout, les deux sont originaires de la côte ouest américaine et sont nées dans un garage. Mais la comparaison s’arrête là. Apple a duré en se réinventant, fidèle à ses prix élevés et à son design premium, forçant sa chance en innovant constamment, du Mac à l’iPhone, mais aussi en sous-traitant toute sa production en Asie. Amazon, au contraire vend de tout, partout, et veut tout maîtriser, approvisionnement, logistique, livraison… Aujourd’hui, le géant omnipotent du Web compte  575.000 salariés à travers le monde.

Le pari de tout réinvestir dans Amazon

C’est en 1997 que Jeff Bezos a fait le pari de faire entrer sa librairie en ligne à 18 dollars l’action. Et s’il est aujourd’hui l’homme le plus riche de la planète, avec une fortune évaluée à 166 milliards de dollars, Amazon a très longtemps perdu de l’argent, et réinvesti tous ses gains, au grand dam d’investisseurs à la recherche de profits express. Pari gagné : le géant omnipotent du e-commerce et ses entrepôts planétaires  a dégagé 2,5 milliards de dollars de bénéfice net rien que durant le deuxième trimestre 2018…



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook