Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : les Français pourraient être privés du sandwich Marks & Spencer





Le 4 Août 2018, par

Un Brexit « dur » aura des conséquences fâcheuses des deux côtés de la Manche. Sans accord commercial entre Londres et Bruxelles, les consommateurs français seront privés des fameux sandwichs de l'enseigne Marks & Spencer.


Les sandwichs triangulaires de Marks & Spencer sont très populaires en France, où il s'en mange un million chaque année. L'enseigne, qui possède vingt magasins sous franchise dans l'Hexagone, prévient dans un communiqué qu'en cas d'absence d'accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, elle ne sera plus en mesure d'alimenter en sandwichs les rayons de ses magasins français. Et pour cause : ils sont fabriqués à Northampton, dans le centre de l'Angleterre, et ils doivent être consommés sous les 48 heures. Au-delà, c'est trop tard.

Ces sandwichs, acheminés chaque jour par camion via le tunnel sous la Manche, sont rapidement mis en rayon et pour cause, ils n'ont aucune douane à franchir. En cas de Brexit « dur », c'est à dire sans accord pour le transport de marchandises, les consommateurs français devront dire adieu aux sandwichs M&S : « Si nos camions sont stationnés dans un parking près de Douvres durant une demi-journée, cela signerait la disparition du super sandwich M&S à Paris », a expliqué Archie Norman, le président de l'entreprise, au Financial Times.

La perspective d'un divorce sans accord entre Londres et Bruxelles commence à prendre forme, alors que les négociations patinent. Le gouvernement de Theresa May ne parvient pas à trouver de compromis acceptable par les tenants d'un Brexit dur et ceux qui veulent s'entendre avec l'UE. Le Royaume-Uni se prépare donc à l'absence d'accord commercial et a annoncé le stockage de denrées alimentaires pour amortir le choc prévu fin mars 2019.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »










Rss
Twitter
Facebook