Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

EU : une alliance pour la neutralité carbone du secteur aérien





Le 23 Juin 2021, par Olivier Sancerre

L'Union européenne veut regrouper sous une même bannière les initiatives nationales des États membres pour le développement de la neutralité carbone dans le secteur de l'aviation. Cette alliance a été annoncée par Thierry Breton.


Fédérer les initiatives

Plutôt que de partir chacun dans son coin pour réduire l'empreinte carbone du secteur aérien, la Commission européenne souhaite fédérer au sein d'une alliance l'ensemble des projets des États membres issus des plans de relance nationaux. La France va ainsi injecter 1,5 milliard d'euros d'ici 2022 pour lancer le développement de l'avion neutre en carbone en 2035. Thierry Breton, le commissaire en charge du Marché intérieur, a dessiné les contours de cette alliance durant le Paris Air Forum organisé par La Tribune.

« L'Alliance rassemblera l'ensemble des acteurs du futur écosystème de l'avion propre », a-t-il expliqué. Les objectifs de cette initiative sont d'identifier en amont toutes les barrières, « émettre des recommandations sur la manière de les surmonter et promouvoir les investissements nécessaires ». Un travail de fond nécessaire pour répondre aux conclusions du rapport « Destination 2050 », qui veut faire réduire l'empreinte carbone du secteur aérien de 45% pour les vols domestiques et au départ de l'Union européenne d'ici 2030. La neutralité carbone doit être atteinte en 2050.

Prendre le leadership

Avec l'annonce de cette alliance, l'Union européenne envoie un signal clair sur sa détermination à « virer en tête et à accompagner cette nouvelle révolution technologique et industrielle ». La Commission compte investir dans ce projet, ainsi que les États membres, tout comme les entreprises : « C'est un partenariat public-privé ». Le commissaire ne ferme pas la porte à l'arrivée de partenaires hors UE, mais « à nos propres conditions ».

Bruxelles entend en effet déterminer ses objectifs, et « ensuite nous regarderons les conditions éventuelles pour intégrer des partenaires non continentaux ». La Commission, qui espère lancer l'alliance dès la fin de l'année, va multiplier les mesures économiques, l'amélioration de la gestion du trafic aérien et le renforcement des développements technologiques pour réduire les émissions de CO2 du secteur de l'aéronautique.



Tags : aviation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook