Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Emirates au secours de l'A380





Le 18 Janvier 2018, par

Le meilleur client de l'A380 vient de sauver l'A380. Emirates a un effet passé commande de 36 superjumbos auprès d'Airbus, ce qui représente une bouffée d'air pour le constructeur et un soulagement pour les salariés attachés à ce programme.


La compagnie aérienne de Dubaï achète 20 A380 et a posé une option pour 16 avions supplémentaires. Au prix catalogue, cela représente un investissement de 16 milliards de dollars, mais gageons qu'Airbus a octroyé un joli rabais au transporteur qui n'est autre que le meilleur client de l'A380 : Emirates a en effet passé commande de 178 A380 dans un carnet qui compte 353 unités. Si l'argent compte évidemment, ce n'est pas la finalité de cette commande, qui relance la carrière commerciale du superjumbo.

Lancé il y a dix ans, cet avion n'a pas connu le succès désiré par le constructeur européen. John Leahy, le directeur commercial d'Airbus en partance à la retraite, avait prévenu que si Emirates ne passait pas commande, c'en serait fini du programme A380. Les négociations avec la compagnie semblaient s'enliser mais finalement, cette dernière a apposé sa signature en bas du contrat. Au grand soulagement des 5 000 salariés d'Airbus attachés au programme A380 : la production est relancée. Airbus avait abaissé la cadence des livraisons : de 2,5 unités par mois en 2016, le rythme avait chuté à 0,7 en 2017. Cette commande va permettre de rehausser le niveau de production cette année.

La commande sécurise donc le programme de l'A380, ce jusqu'en 2028 au rythme d'un appareil par mois. Mieux encore, cette commande pourrait inspirer d'autres compagnies à s'intéresser à cet avion hors normes, en particulier en Chine. Airbus vise clairement les compagnies chinoises avec son A380, mais pour le moment bien peu ont montré de l'intérêt. Il faut dire que la probabilité d'un arrêt du programme a pu refroidir les compagnies.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Airbus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook