Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

HSBC : la vente de la banque de détail en France ne rapporterait pas grand chose





Le 19 Février 2020, par Olivier Sancerre

HSBC, qui s’est engagé dans une opération de restructuration de grande ampleur, s’apprête à céder son activité de banque de détail en France. Mais à quel prix ?


Une acquisition à 11 milliards d’euros

Le réseau de banques de détail de HSBC en France est né de l’acquisition par le groupe britannique du Crédit Commercial de France (CCF), en 2000. HSBC avait alors obtenu le CCF au terme d’une longue bataille contre ING, et avait déboursé 11 milliards d’euros. À l’heure où l’établissement financier entame une restructuration qui lui permettra de retrouver le chemin de la rentabilité, la vente de l’ex-CCF pourrait ne pas lui apporter grand chose. Le journal Les Echos explique en effet que cette cession ne représentera qu’un gain compris entre 0 et 50 millions d’euros seulement.

Les deux prétendants les plus sérieux, à savoir la Société Générale et la Banque Postale, ne mettraient guère plus pour reprendre les quelque 300 agences et le fichier clientèle, qui compte pourtant 800.000 clients haut de gamme. HSBC exigerait en effet que le futur propriétaire s’engage à reprendre le personnel et s’occupe de la migration informatique. En France, HSBC compte entre 3.000 et 5.000 salariés.

Personnel et migration informatique

Selon une source proche du dossier, la restructuration du réseau assorti d’un plan de départs d’environ 500 personnes coûterait de 200 à 300 millions d’euros. Quant à la migration informatique, il faudra ajouter une centaine de millions d’euros. Dans un secteur bancaire qui n’a plus grand chose à voir avec celui d’il y a vingt ans, ces investissements représentent des sommes importantes.

Pour la Banque Postale, filiale de la Poste, cette acquisition lui permettrait de s’adresser à une clientèle plus haut de gamme tout en s’offrant un réseau d’agences (bien qu’il soit possible de réaliser des opérations bancaires dans les agences de La Poste). La Société Générale verrait aussi une bonne opportunité de gonfler son portefeuille clients, mais la banque est elle-même en situation de restructuration.



Tags : hsbc

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"




Les entretiens du JDE

Madelin ou domino ?

L’esprit guerrier des soignants nous sauvera,

Pourrons-nous compter sur les banques ?

#Polanski : l’humiliation de Polanski dessert les femmes !

L’immédiateté et la viralité de l’information ont provoqué des changements radicaux dans nos comportements

Pourquoi l’éco sera pire que le franc CFA.

Alexis Duval, Tereos : « l’avenir de l’industrie sucrière européenne passe par une stratégie internationale »

Nous avons souhaité créer un magazine africain réellement indépendant












Rss
Twitter
Facebook