Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

HSBC : la vente de la banque de détail en France ne rapporterait pas grand chose





Le 19 Février 2020, par Olivier Sancerre

HSBC, qui s’est engagé dans une opération de restructuration de grande ampleur, s’apprête à céder son activité de banque de détail en France. Mais à quel prix ?


Une acquisition à 11 milliards d’euros

Le réseau de banques de détail de HSBC en France est né de l’acquisition par le groupe britannique du Crédit Commercial de France (CCF), en 2000. HSBC avait alors obtenu le CCF au terme d’une longue bataille contre ING, et avait déboursé 11 milliards d’euros. À l’heure où l’établissement financier entame une restructuration qui lui permettra de retrouver le chemin de la rentabilité, la vente de l’ex-CCF pourrait ne pas lui apporter grand chose. Le journal Les Echos explique en effet que cette cession ne représentera qu’un gain compris entre 0 et 50 millions d’euros seulement.

Les deux prétendants les plus sérieux, à savoir la Société Générale et la Banque Postale, ne mettraient guère plus pour reprendre les quelque 300 agences et le fichier clientèle, qui compte pourtant 800.000 clients haut de gamme. HSBC exigerait en effet que le futur propriétaire s’engage à reprendre le personnel et s’occupe de la migration informatique. En France, HSBC compte entre 3.000 et 5.000 salariés.

Personnel et migration informatique

Selon une source proche du dossier, la restructuration du réseau assorti d’un plan de départs d’environ 500 personnes coûterait de 200 à 300 millions d’euros. Quant à la migration informatique, il faudra ajouter une centaine de millions d’euros. Dans un secteur bancaire qui n’a plus grand chose à voir avec celui d’il y a vingt ans, ces investissements représentent des sommes importantes.

Pour la Banque Postale, filiale de la Poste, cette acquisition lui permettrait de s’adresser à une clientèle plus haut de gamme tout en s’offrant un réseau d’agences (bien qu’il soit possible de réaliser des opérations bancaires dans les agences de La Poste). La Société Générale verrait aussi une bonne opportunité de gonfler son portefeuille clients, mais la banque est elle-même en situation de restructuration.



Tags : hsbc

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook