Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La CGT-RATP appelle à un débrayage des bus en Ile-de-France





Le 17 Mars 2019, par La Rédaction

La loi d’orientation sur les mobilités (LOM) sera examiné au Sénat à compter du mardi 19 mars. La CGT de la RATP lance une mobilisation pour protester contre le texte.


À partir de ce mardi, les machinistes-receveurs des autobus de la RATP en Ile-de-France sont appelés à débrayer et ce, pendant deux jours. Le syndicat CGT de l’entreprise publique s’oppose à la LOM au nom de la défense de leur statut et des conditions de travail des salariés. La CGT estime en effet que la loi sur les mobilités va « démanteler » la RATP. À compter du 1er janvier 2025, les lignes d’autobus seront ouvertes à la concurrence en Ile-de-France ; le texte LOM doit préciser le cadre (le « sac à dos social ») qui déterminera les droits des salariés ainsi que les modalités de transfert des personnels si jamais la Régie devait perdre un marché.

La concurrence sur les lignes en dehors de la région parisienne — la RATP ne s’en occupe donc pas — sera ouverte beaucoup plus tôt, en janvier 2021. Le syndicat dénonce le « transfert automatique du personnel de conduite et de maintenance » au sein des entreprises privées qui viendront faire concurrence aux bus de la RATP. Outre les conducteurs de bus, la CGT appelle l’ensemble des agents à arrêter le travail ce mardi : les usagers des bus en Ile-de-France risquent bien de rencontrer des problèmes pour voyager cette semaine.

Le syndicat a rencontré au préalable le ministère et les sénateurs afin d’exposer leurs attentes en matière de conditions de travail et de ce fameux sac à dos social. A-t-il été entendu ? Rien n’est moins sûr, c’est la raison pour laquelle une action sera menée la semaine prochaine. Une manifestation parisienne est aussi prévue ce même jour, avec la CGT, FO, Solidaires, ainsi que l’Unef (étudiants) et l’UNL (lycéens). 



Tags : RATP

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook