Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La RATP ouvre ses données de trafic





Le 5 Janvier 2017, par

Après plusieurs années d’attente, la RATP a fini par ouvrir ses données de trafic en temps réel aux développeurs d’applications et aux utilisateurs. Une initiative qui devrait sensiblement améliorer l’information des usagers des transports en commun parisiens.


La régie des transports a mis en place un portail « open data » sur lequel on peut consulter les horaires de passage des arrêts de métro, de bus et de tramway pour toute l’Ile-de-France. Les utilisateurs qui souhaitent accéder à ces données doivent fournir leur adresse IP. Ils peuvent ensuite les exploiter dans des applications mobiles, par exemple.

Mais la RATP a imposé des barrières à l’usage : « La seule limite que nous leur imposons, c’est 30 millions de requêtes par mois. Cela permet à une application de calcul d’itinéraires, par exemple, d’interroger toutes les 5 minutes les prochains passages dans les principales stations de la région », explique le responsable marketing de l’entreprise au Monde. Cette cadence imposée de 5 mn éloigne l’aspect « temps réel » vanté par la RATP.

Si un service dépasse ce seuil des 30 millions de requêtes, il lui faudra payer la régie ; une facture que l’utilisateur finira par régler en bout de course. On verra comment Citymapper, Moovit ou encore Google comptent exploiter ces données dans leurs applications de transport.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : ratp

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook