Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Land Rover Defender : la légende est de retour





Le 15 Septembre 2019, par Paul Malo

Grande nouvelle au Salon de Francfort : après quatre années d'interruption, Land Rover a présenté le Defender nouvelle génération.


Un retour après quatre années d’absence

Il aura donc fallu attendre depuis 1948 pour voir apparaître une nouvelle version du légendaire Land Rover Defender. Un engin quasi indestructible, taillé pour passer partout et qui n’avait quasiment pas changé en 67 années de production. La preuve : sur les deux millions d’exemplaires produits depuis l’origine, près de 70% sont encore en circulation.

C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que son nouveau fabricant fait le parallèle entre le Defender et la Porsche 911. "Il y a quatre ans, j’ai dû prendre la décision difficile de stopper la production de l’iconique Defender, a expliqué Ralf Speth, dirigeant de JLR. Aujourd’hui, le Defender est de retour." JLR appartient en effet désormais à Tata Motors, et a d’ailleurs annoncé que ce Defender développé à Gaydon, en Grande-Bretagne sera en revanche assemblé en Slovaquie.

Toujours taillé pour l’aventure

Ce nouveau modèle a été testé sur 1,5 million de kilomètres ainsi qu’en conditions réelles dans la réserve de Borana, au Kenya. On retrouve une véritable filiation en termes de style, avec une allure carrée pour ce châssis aluminium monocoque et toujours la mythique roue de secours sur la portière arrière, deux carrosseries (3 et 5 portes), et même une possibilité d’avoir sept sièges. Pour les allergiques aux 4x4 rustiques, on trouve dans les finitions les plus luxueuses aussi bien des systèmes multimédia dernier cri qu’une climatisation automatique bizone.

Pour autant, ce Defender reste taillé pour les pires chemins, ou leur absence, avec son dispositif Terrain Response, permettant d’adapter automatiquement le comportement de l’auto à la nature du terrain. Les puristes vont apprécier le fait de pouvoir traverser des gués jusqu’à 90 cm, sa charge utile de 900 kilos, plus sa charge sur le toit de 300 kilos. Une suspension pneumatique est proposée en option. Côté moteur, les amateurs auront le choix entre des motorisations diesel 200 et 240 ch, essence 300 et 400 chevaux, plus une version hybride encore plus puissante. Ce nouveau Defender est proposé à 55.900 € avec, quelle que soit la motorisation, un malus maximal de 10.500 €.


 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook