Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le marché automobile chinois en berne





Le 12 Janvier 2020, par François Lapierre

Le marché chinois de l'automobile a connu un nouveau repli significatif en 2019, après la déception qu'a représenté 2018. À l'exception de Mercedes, tous les constructeurs étrangers enregistrent des baisses de leurs ventes.


Baisse des ventes de 7,5%

Nouvelle année difficile pour le marché de l'automobile chinois. Les ventes de véhicules neufs se sont contractées de 7,5% l'an dernier, alors qu'en 2018 la baisse avait été de 6%. C'est bien simple, tous les mois de l'année dernière ont affiché une baisse des ventes, exception faite du mois de juillet (+5%) durant lequel les constructeurs ont organisé des opérations promotionnelles pour écouler leurs stocks. Les consommateurs chinois ne se sont pas bousculés chez les concessionnaires pour plusieurs raisons, la première d'entre elles étant la baisse de la croissance qui les a poussés la prudence.

Les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, qui ont également participé au repli de l'activité économique chinoise, expliquent aussi la frilosité des consommateurs. Enfin, et c'est peut-être la principale raison, les autorités ont arrêté leurs mesures incitatives pour acheter des véhicules propres. Ces incitations ont largement contribué à augmenter les chiffres de ventes durant les précédentes années. Ce sera d'ailleurs une difficulté pour Tesla, le constructeur américain de voitures électriques venant d'ouvrir une usine à Shanghai avec l'objectif de produire 3 000 véhicules par semaine.

Les constructeurs étrangers particulièrement touchés

Ces ventes en recul touchent tous les constructeurs, qu'ils soient chinois ou étrangers. Chez ces derniers, seul Daimler-Mercedes parvient à tirer son épingle du jeu avec une croissance de 5% d'une année sur l'autre. Du côté des constructeurs américains, c'est la douche froide : les ventes ont flanché de 15% chez General Motors, de 2,3% chez Ford. Et les prochains mois ne devraient pas leur être plus profitable.

Selon les économistes, l'année 2020 pourrait afficher un nouveau recul des ventes automobiles, le troisième consécutif. La baisse devrait être un peu moins forte cependant, elle est en effet estimée à -2%, grâce au renouvellement des gammes des constructeurs qui pousseront les consommateurs à revenir un peu plus nombreux dans les concessions. 



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook