Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les administratrices pas encore suffisamment nombreuses





Le 29 Juin 2017, par

Faire évoluer les mentalités en matière de présence des femmes dans les conseils d'administration et de surveillance : c'est le rôle de la dernière étude de l'Association des Femmes experts-comptables, qui regrette que la loi ne soit pas respectée.


En 2011, l'exécutif de l'époque adoptait la loi Copé Zimmermann qui impose un seuil d'au moins 40% de femmes dans les conseils d'administration et de surveillance des entreprises de plus de 500 salariés et affichant un chiffre d'affaires d'au moins 50 millions d'euros. Ce seuil devait être atteint au 1er janvier 2017 ; or, selon l'Association des Femmes experts-comptables (AFECA), on en est encore bien loin.

L'AFECA a étudié la composition de 625 sociétés côtés en Bourse, représentant plus de 16 000 membres de conseils. Pour les Big Caps (compartiment A), le taux de femmes dans les différents conseils est de 34,8% ; de 30,6% pour les Mid Caps (compartiment B) ; et de 28,3% pour les Small Caps (compartiment C). Pour parvenir à un taux de 40%, celui fixé par la loi, ces entreprises devraient embaucher 493 administratices…

On est donc loin du compte. « Les entreprises doivent se mobiliser car les candidates formées et compétentes en interne et en externe ne manquent pas ; il faut faire évoluer la culture en la matière », explique le communiqué. L'AFECA note néanmoins que des efforts ont été produits l'an dernier pour augmenter le nombre d'administratrices : les nominations ont augmenté de 58% pour les Big Caps, de 49% pour les Mid Caps, et de 46% pour les Small Caps. Encore un petit effort…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Entreprises

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook