Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les entreprises françaises à la peine dans le classement mondial des plus grandes sociétés





Le 3 Août 2023, par François Lapierre

Le palmarès annuel du magazine américain Fortune, le Global 500, vient d'être publié et la présence française est en recul. Avec 24 entreprises dans le classement, la France atteint son niveau le plus bas.


Une présence en baisse des entreprises françaises

L'Hexagone ne compte que 24 entreprises dans le dernier classement du Global 500 de Fortune, un record… à la baisse. Comparé aux années 1990, où la France comptait 42 entreprises dans ce même classement, le déclin est frappant. Le géant pétrolier TotalÉnergies, classé 20ème avec un chiffre d'affaires de 263,3 milliards de dollars, est l'entreprise française la mieux placée. Elle est suivie par EDF et Engie, respectivement 55ème et 89ème avec des revenus de 150,9 milliards et 109,2 milliards de dollars. À noter également la présence de Stellantis, groupe franco-italo-américain basé aux Pays-Bas, à la 31ème place.

Ces 24 entreprises françaises participent à l'économie mondiale, mais leur poids reste faible en comparaison de leurs concurrentes internationales. Pour rappel, les 500 plus grandes entreprises du classement Fortune n'emploient que 2% de la population active mondiale, mais elles produisent plus du tiers des richesses du globe. En 2022, leur chiffre d'affaires cumulé a augmenté de 8%, bien que leurs bénéfices globaux aient diminué de 7%, à 2900 milliards de dollars.

Des leaders mondiaux indétrônables

En dépit de ce bilan en demi-teinte, la France compte toujours des champions parmi les leaders mondiaux. TotalÉnergies, malgré son classement en 20ème position, a joué un rôle déterminant dans le secteur de l'énergie. De même, les entreprises EDF et Engie ont affirmé leur présence dans l'énergie.

Le géant de la distribution américain Walmart conserve sa première place pour la dixième année consécutive avec un chiffre d'affaires de 611,3 milliards de dollars. Il devance Saudi Aramco (603,6 milliards de dollars) et le gestionnaire d'électricité chinois State Grid (530 milliards de dollars). Saudi Aramco s'est toutefois distingué avec un bénéfice de 159 milliards de dollars, le plus important jamais enregistré dans le Fortune Global 500.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook