Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Seine-Saint-Denis : le chèque alimentaire contre l’inflation





Le 9 Août 2023, par Nicolas Egon

Face à une inflation galopante, le département de Seine-Saint-Denis prend les devants. Découvrez comment cette région s'arme pour soutenir ses habitants les plus vulnérables.


Un chèque alimentaire pour lutter contre la précarité ?

Le chèque alimentaire est une initiative prise en réponse à l'inflation alimentaire, qui a atteint 6,2% sur un an en février dernier. Cette inflation touche particulièrement les personnes en situation de précarité. Dans ce contexte, le gouvernement a lancé un plan intitulé « Mieux manger pour tous », permettant à certaines collectivités de mettre en place des chèques alimentaires, financés en partie par l'État. En Seine-Saint-Denis, cette mesure sera mise en place au 1er semestre 2024.

Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, souligne que l'alimentation est devenue un enjeu majeur, surtout après les crises sanitaires et économiques successives. Il affirme : « Contrairement à ce que certains peuvent penser, cette question de manger sainement, d'avoir des produits durables et de qualité, ce n'est pas qu'un souci de bobo ». Le département envisage donc de mettre en place un chèque alimentation durable, d'une valeur de 50 euros par mois et par personne pendant six mois. Cette aide sera bonifiée si les achats sont durables.

Qui bénéficiera de cette aide et pourquoi ?

Environ mille personnes bénéficieront de cette expérimentation. Il s'agit principalement de ménages en situation de précarité, d'étudiants, de femmes enceintes ou de familles avec de jeunes enfants. Stéphane Troussel note une augmentation du nombre de personnes faisant appel aux distributions alimentaires, notamment des étudiants et des familles travaillant mais éprouvant des difficultés à se nourrir. Stéphane Troussel est conscient que ce chèque, bien que nécessaire, ne résoudra pas tous les problèmes liés à l'inflation.

Il insiste sur le fait que l'État doit également prendre des mesures pour soutenir les initiatives locales. Il suggère notamment une revalorisation des salaires les plus modestes, des minima sociaux et des allocations familiales. Enfin, Stéphane Troussel voit dans ce chèque alimentaire une première étape vers une « Sécurité sociale de l'alimentation ». Une telle mesure permettrait de garantir un approvisionnement alimentaire équitable et durable pour tous.





1.Posté par tatencloux geraldine le 10/08/2023 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour je suis ben maladie je viens de me faire opérer du genou je ne reçois une part de la sécurité sociale rien d'autre je n'arrive plus à financier mes factures le loyer et de quoi a manger merci

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook