Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un contrat d’approvisionnement de gaz record entre la Russie et la Chine





Le 22 Mai 2014, par

La question d’un contrat qui aurait fait de la Russie un des principaux fournisseurs de gaz de la Chine, son fidèle allié voisin, est un dossier vieux de près de dix ans. Les deux pays étaient depuis longtemps en discussions sur le sujet mais aucun accord, notamment au niveau du prix, n’avait été trouvé. Mais c’est désormais chose faite, ce qui va envenimer encore un peu plus les relations entre la Russie, les Etats-Unis et ses alliés.


cc/flickr/ stevendepolo
cc/flickr/ stevendepolo
C’est un contrat gigantesque celui qui a été signé entre Vladimir Poutine et Xi Jiping lors d’une visite du premier à Pékin. Signé pour une durée de 30 ans, il est d’une valeur de 400 milliards de dollars et porte sur un approvisionnement de la Chine en gaz russe. La Russie fournira 38 milliards de mètres cubes de gaz à la République Populaire de Chine dès 2018 pour un montant de 350 dollars le millier de mètres cubes.

Si ce contrat était attendu, la période de signature est particulièrement compliquée car, après la crise ukrainienne, les relations entre l’Est et l’Ouest ont des airs de mini guerre froide. Or, avec ce contrat, la Russie semble faire un coup de nez à l’Union Européenne car elle se garanti une certaine stabilité financière.

De fait, les forces géopolitiques sont désormais déséquilibrées et la Russie a pris l’avantage sur l’Union Européenne qui reste dépendante pour un quart de sa consommation du gaz russe. De son côté, au contraire, la Russie peut se permettre de menacer l’Union Européenne de ne plus lui vendre de gaz, ce nouveau contrat lui garantissant un acheteur.

Il reste à savoir si les tensions entre les deux anciens blocs de la Guerre Froide ne risquent pas de s’envenimer encore un peu plus, maintenant que Poutine détient une arme de pression.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook