Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un plan de départs volontaires chez Total





Le 25 Novembre 2020, par François Lapierre

Total prépare un plan de départs volontaires, sans préciser pour le moment d'objectifs chiffrés pour les suppressions de postes. Selon les syndicats, ce sont plus d'un millier de postes qui sont concernés.


700 non-remplacements

Dégraissage chez Total. Le groupe pétrolier, qui procède actuellement à un changement stratégique pour miser sur les énergies renouvelables, a confirmé la mise en place d'un plan de départs volontaires, lancé en début de semaine. Plusieurs réunions avec les organisations syndicales doivent se tenir d'ici mi-décembre, afin de déterminer un objectif chiffré pour le nombre de suppressions de postes. Selon la CGT, l'entreprise envisagerait de supprimer de 1.400 à 1.500 postes, avec 700 non-remplacements. Une « estimation basse », d'après le syndicat.

La direction des ressources humaines de Total a fait savoir aux salariés qu'une négociation allait effectivement s'ouvrir, « à l’exception des sites de Donges et de Grandpuits qui font déjà l’objet de projets spécifiques ». Selon le courrier consulté par l'AFP, ce plan de départs volontaires s'adresse aux personnels en fin de carrière, sur la base du volontariat. La DRH précise que « les départs volontaires des personnes employées dans les sites opérationnels et dans les entités techniques et R & D de ce qui constituera la future entité One Tech donneront tous lieu à embauche ».

Signal envoyé à la jeunesse

One Tech est le plan stratégique de Total visant à remodeler le groupe vers les énergies renouvelables. Si ces départs seront remplacés, ce ne sera pas le cas pour les départs des personnes employées dans les sièges, en dehors du périmètre « One Tech ». Un représentant du groupe explique que le signal est « important » envers la jeunesse : « tous les postes opérationnels, industriels, en recherche et développement ou en technique seront remplacés ».

Total emploie 100.000 collaborateurs dans le monde, dont 15.000 salariés sous contrat français. Les négociations concernant les départs à la retraite anticipée visent à définir, ce que signifie « proche de la retraite ». Suite à ces discussions avec les syndicats, Total sera en mesure de chiffrer le nombre de suppressions de postes.



Tags : total

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook