Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un tarif réglementé pour les livraisons de livres





Le 8 Octobre 2021, par Olivier Sancerre

C'est suffisamment rare pour être souligné : dans une belle unanimité, les députés ont voté pour l'instauration d'un prix plancher pour les frais de livraison de livres. Dans leur collimateur : Amazon.


Un prix minimum pour les frais de port

Nouvelle salve contre Amazon à l'Assemblée nationale. Les députés de tous horizons ont voté en faveur d'un projet de loi qui fixe un prix minimal pour les frais de livraison de livres par les plateformes de commerce en ligne. Amazon est évidemment le premier visé, la boutique ne facturant que le minimum légal (0,01 euro) pour les frais de port concernant les livres. Ce seuil minimum est impossible à atteindre pour les autres acteurs plus fragiles, à moins de rogner sur des marges déjà très faibles.

Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, a salué un texte « bienvenu » qui s'inscrit « dans le souhait de retrouver un prix unique du livre en égalisant le prix de l’expédition ». Le prix unique du livre a été établi par la loi Lang de 1981, elle a joué un rôle « essentiel » dans le maintien de la diversité des réseaux du livre, souligne la ministre. Mais depuis l'émergence des plateformes de commerce en ligne, la loi a été « fragilisée » par des pratiques à encadrer. C'est donc chose faite.

Curseur du prix plancher des livraisons de livres

Du côté d'Amazon, c'est bien sûr la déception. La branche française déplore ainsi le fait que les livres vont coûter plus cher en raison de frais de port plus élevés. Ce qui pourrait avoir un impact pour la lecture dans les petites villes et les zones rurales, là où les librairies ont disparu. Amazon est bien souvent le seul distributeur de livres dans ces régions.

Géraldine Bannier (MoDem), la rapporteuse du texte, a indiqué qu'il y aura une évaluation dans deux ans afin de mesurer les répercussions du texte. Il s'agit de placer le curseur au bon endroit : un prix plancher trop faible n'aidera pas les librairies, mais un prix plancher trop élevé entraînera une « perte sèche pour l'ensemble de la filière ». 



Tags : amazon

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook