Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vaincre l'inflation : les solutions de la Banque de France





Le 25 Avril 2023, par Aurélien Delacroix

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, détaille dans une lettre adressée au Président Emmanuel Macron les mesures pour ramener l'inflation à un niveau soutenable d'ici 2025. Il propose quatre pistes pour y parvenir.


Valoriser le travail et transformer les services publics

Le traitement de fond de François Villeroy de Galhau pour ramener l'inflation à 2% d'ici fin 2024 ou début 2025 comprend quatre volets. Les deux premiers concernent des réponses européennes : la transformation énergétique et climatique, ainsi que la transformation numérique. Des transformations considérées comme adaptées à un problème commun à l'ensemble de l'Europe. Les deux autres sujets touchent plus spécifiquement des problèmes français.

Le premier consiste à réussir la transformation des services publics en améliorant l'efficacité des dépenses courantes pour mieux répondre à celles de l'avenir. Le second concerne la question du travail : le taux de chômage est maîtrisé, mais la qualification et l'attractivité du travail doit être individuellement amélioré. Actuellement, plus de la moitié des entreprises françaises rencontrent des difficultés à recruter, ce qui a un impact sur leur activité.

La lutte contre l'inflation passe par la transition énergétique et numérique

Pour la deuxième année consécutive, François Villeroy de Galhau a donc envoyé une lettre au président de la République, et rendue publique. Il estime que la réponse à l'inflation est d'abord et avant tout monétaire : le bouclier tarifaire a eu des effets positifs, mais temporaires. Et surtout, il coûte cher aux finances publiques. La Banque centrale européenne a fortement augmenté ses taux directeurs depuis un an, enchérissant le coût du crédit.

Néanmoins, le gouverneur de la Banque de France estime que le crédit reste accessible aux ménages et aux entreprises en France. Il écrit également que le pouvoir d'achat a été préservé l'an dernier et qu'il en ira de même en 2023. Le vrai danger selon lui, c'est l'emballement d'une spirale prix-salaires et prix-marges dans certains secteurs. Mais cela justifie davantage une vigilance accrue qu'une alerte globale.



Tags : inflation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook