Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Véhicules électriques : la longue route vers l’interopérabilité





Le 6 Juillet 2015, par

Les véhicules électriques représentent sans aucun doute l’avenir de l’automobile. Mais ils souffrent encore de plusieurs freins. Technique tout d’abord, puisqu’en moyenne, ils ne peuvent rouler sur une seule charge que 130 km.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Autre souci : pour recharger sa batterie, le conducteur cumule plusieurs abonnements chez différents prestataires, afin de ne pas se retrouver complètement à sec. Si l’Europe a harmonisé une prise (la T2) pour mettre fin à la cacophonie des prises propriétaires (il y en a trois en concurrence en Europe), il faut maintenant faciliter la vie des automobilistes qui roulent vert. 

Pas question donc de devoir souscrire à plusieurs abonnements, ce qui est frein sérieux à l’adoption de cette technologie. C’est pourquoi, d’après Les Echos, un décret relatif à l’interopérabilité des systèmes de recharge, sur le modèle du groupement des cartes bancaires. L’idée est simple : permettre aux opérateurs de se facturer entre eux les paiements de leurs clients. Ces derniers n’auront pas besoin de posséder plusieurs abonnements, les acteurs du secteur recevront ce qui leur est dû.

Il y a urgence à s’entendre sur ce plan. La France compte moins de 10 000 points de charge, et si le territoire doit être maillé de bornes (40 000 à l’horizon 2020), il faut que les clients puissent aller dans n’importe quelle station sans distinction d’abonnement. Seul hic, Bolloré, le plus important acteur dans ce domaine (il vise 16 000 bornes d’ici 2019) rechigne à partager ses données avec la concurrence.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »
















Rss
Twitter
Facebook