Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

5G : Washington pousse Bruxelles à barrer la route à Huawei





Le 6 Février 2019, par La Rédaction

Le nombre de pays qui pourraient barrer la route de Huawei pour équiper leurs réseaux 5G augmente. Les États-Unis font pression sur ses alliés pour restreindre l’accès de l’équipementier chinois aux appels d’offre.


À la suite des États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont décidé de fermer la porte à Huawei pour le déploiement de leurs réseaux de téléphonie mobile de cinquième génération. Un mouvement qui va aller en s’amplifiant. Washington n’avance pas de preuves formelles, mais l’administration américaine craint que les équipements réseau du géant chinois des télécommunications permettent aux autorités de Pékin de mener des opérations de surveillance et d’espionnage. Les responsables américains préviennent les pays alliés qu’ils doivent empêcher Huawei d’installer ses appareils, sous peine de mettre en danger leur sécurité nationale… et celle des États-Unis également.

Les institutions européennes ainsi que le gouvernement belge ont été prévenus par le gouvernement américain du danger potentiel d’un accès de Huawei ainsi que de ZTE à leurs infrastructures réseau. Un responsable américain, qui s’en est ouvert à Reuters, a admis que Washington exhortait « tout le monde » à ne pas se précipiter pour signer des contrats avec des fournisseurs « peu fiables en provenance de pays comme la Chine ». Difficile d’être plus clair. Le message va également être adressé prochainement à Paris, Berlin et à d’autres pays européens. 

L’Union européenne plancherait actuellement sur des propositions qui excluraient de fait Huawei des futurs réseaux 5G. Visiblement, Bruxelles a entendu les craintes de l’administration américaine et veut faire en sorte que les appels d’offre dans les pays européens ne puissent faire une place aux équipementiers chinois. Une position toutefois difficile, la Chine faisant partie des premiers partenaires commerciaux de l’UE.



Tags : Huawei


1.Posté par Joël ANDRE le 08/02/2019 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Du classique chez ces fous furieux d'US qui ne savent que détruire un pays, une entreprise qui dérange, des millions et des millions d'êtres vivants.
Voir un concurent faire mieux qu'eux est inacceptable pour ces soi-disant champions de la concurence.
Qu'ils le veuillent ou non, la Chine va les battre sur de nombreux points, et c'est tant mieux. Marre de financer leurs guerres infectes sur toute la planète

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris



Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

















Rss
Twitter
Facebook