Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France-KLM ne reprendra pas Alitalia





Le 13 Janvier 2018, par

Les autorités italiennes sont allées un peu trop loin en annonçant qu'Air France-KLM avait déposé une offre de reprise pour Alitalia. La compagnie aérienne franco-néerlandaise a démenti la déclaration du ministre italien de l'Industrie.


Ce vendredi 12 janvier, Carlo Calenda le ministre de l'Industrie italien a surpris en annonçant les repreneurs possibles pour Alitalia. Parmi les entreprises ayant déposé une reprise, on trouve EasyJet, la Lufthansa, le fond d'investissement américain Cerverus, et… Air France-KLM. Le ministère doit rencontrer ce lundi les administrateurs d'Alitalia pour discuter de ces différents dossiers. Sauf que celui d'Air France-KLM n'existe pas.

Et pour cause : la compagnie aérienne franco-néerlandaise n'a jamais fait d'offre. « Groupe Air France-KLM rappelle qu'il n'a pas participé au processus lancé par les autorités italiennes pour le rachat d'Alitalia ». Dans le même communiqué, l'entreprise martèle : elle « dément » avoir déposé une offre pour le rachat d'Alitalia et par conséquent, elle n'a eu accès à « aucune information confidentielle ». Voilà qui met les points sur les « i » alors que les investisseurs et les observateurs s'étonnaient de la présence d'Air France-KLM dans ce dossier.

Alitalia est en mauvaise posture. Le transporteur aérien a été placé sous la tutelle de l'État : depuis 2008 et sa privatisation, l'entreprise n'a pas su s'adapter à un marché particulièrement concurrentiel, en particulier sur le low cost. Il n'est pas question pour les autorités de nationaliser la compagnie, ce qui laisse aux administrateurs trois solutions : la revente, la réorganisation ou la liquidation.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Alitalia

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »
















Rss
Twitter
Facebook