Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbnb : 2,5 milliards d'euros pour le tourisme en France





Le 12 Novembre 2015, par

Airbnb, le service en ligne qui met en relation des propriétaires et des touristes en quête de locations courtes, détient en France son deuxième marché mondial derrière les États-Unis. Et les retombées de cette activité sont positives pour l'Hexagone.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
L'entreprise américaine a généré en France un impact économique de 2,5 milliards d'euros par an, estime Nicolas Ferrari, directeur France chez Airbnb. « Il s'agit de retombées économiques directes, avec l'argent gagné par les hôtes et indirectes, qui correspondent aux dépenses faites durant le séjour, comme les restaurants ou les commerces de bouche par exemple », précise-t-il à l'AFP.

Airbnb a créé directement et indirectement 13 300 emplois en lien avec les revenus des hôtes qui ont augmenté, et aux dépenses des touristes. La société propose 200 000 logements à louer sur le territoire français, dont 60 000 à Paris et en Ile-de-France.

Un hôte gagne en moyenne 1 970 euros de son activité Airbnb, ce qui correspond à 26 nuitées. 1,3 million de personnes ont séjourné à Paris grâce au site entre septembre 2014 et août 2015, soit 218 millions d'euros pour les hôtes parisiens et près d'un milliard d'euros de dépenses générées par les voyageurs.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : airbnb

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook