Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbus s'en est mieux sorti que Boeing





Le 19 Février 2021, par François Lapierre

Pris dans la tourmente de la crise sanitaire comme l'ensemble du secteur du trafic aérien, Airbus n'a pu afficher que des pertes en 2020. Le constructeur européen limite toutefois la casse.


Plus d'un milliard d'euros de pertes

Le bilan 2020 pour le secteur du transport aérien n'est guère brillant pour les compagnies aériennes, il ne l'est pas non plus pour les constructeurs d'avions. Airbus affiche ainsi une perte de 1,1 milliard d'euros, légèrement inférieure à celle de 2019 : l'entreprise avait dû essuyer une amende colossale de 3,6 milliards d'euros dans un dossier de corruption. Toutefois, avec un chiffre d'affaires de 49,9 milliards d'euros (-29 %), le groupe est parvenu à dégager un bénéfice opérationnel ajusté de 1,7 milliard. Si les comptes d'Airbus ont finalement plongé l'an dernier, c'est en raison des coûts liés à l'arrêt du programme de l'A380 (385 millions), auxquels s'ajoutent 480 millions de réévaluations comptables.

Surtout, Airbus a dû provisionner 1,2 milliard pour le financement du lourd plan de restructuration engagé très tôt durant la crise sanitaire. En juin, la direction avait en effet annoncé 15.000 suppressions de postes sur des effectifs de 134.000 personnes (5.000 emplois en moins en France, 5.100 en Allemagne). Airbus a également taillé dans ses capacités de production de 40 %. Des mesures qui ont finalement permis de limiter la casse.

La résilience d'Airbus

« Les résultats 2020 témoignent de la résilience d'Airbus dans la crise la plus sévère qu'ait connue l'industrie aérospatiale », explique d'ailleurs Guillaume Faury, le président exécutif du groupe. Dans ce contexte, Airbus est parvenu à livrer 566 appareils l'an dernier, c'est un tiers de moins par rapport à l'année précédente. Pour 2021, le constructeur s'attend à un volume de livraison similaire, car « de nombreuses incertitudes subsistent pour notre industrie en 2021, car la pandémie continue d'impacter nos vies, nos économies et nos sociétés », insiste le dirigeant.

Airbus prévoit un bénéfice opérationnel ajusté de 2 milliards d'euros pour cette année. Et il a fait mieux que le grand concurrent Boeing avec ses 11,9 milliards de dollars de pertes en 2020 : le groupe américain a dû non seulement faire face aux conséquences de l'épidémie, mais également aux difficultés de son 737 MAX, cloué au sol une bonne partie de l'année. 



Tags : Airbus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook