Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbus s'implique dans la future station spatiale Starlab





Le 4 Août 2023, par Aurélien Delacroix

Le géant aéronautique européen Airbus et l'entreprise américaine Voyager Space ont annoncé la création d'une coentreprise pour la construction et l'exploitation de Starlab, une nouvelle station spatiale commerciale. Ce projet ambitieux vise à succéder à la Station spatiale internationale à l'horizon de la fin de la décennie.


Une coopération spatiale pour remplacer l'ISS

Airbus et Voyager Space ont dévoilé cette semaine leur projet conjoint, Starlab, qui marquera une nouvelle étape dans la coopération spatiale internationale. « À dominante américaine » mais avec une solide présence en Allemagne, où Airbus Defence and Space a de nombreux sites, cette coentreprise se positionne pour répondre à « la demande avérée des agences spatiales mondiales, tout en ouvrant de nouvelles perspectives aux utilisateurs commerciaux », selon Matthew Kuta, président de Voyager Space.

La NASA, en quête de successeur pour la Station spatiale internationale (ISS), ne veut plus gérer directement les programmes spatiaux mais plutôt acheter des services. Ainsi, fin 2021, l'agence spatiale américaine accordait à Voyager Space, via sa filiale Nanoracks, une subvention de 160 millions de dollars pour le développement de Starlab. D'autres entreprises, comme Blue Origin et Northrop Grumman, ont également reçu des financements pour leurs propres projets de stations spatiales.

Airbus, acteur clé de l'aventure Starlab

Airbus, qui soutenait déjà techniquement le projet Starlab depuis janvier, devient donc un acteur clé de cette entreprise. Cette implication renforce les chances de voir l'ESA, l'agence spatiale européenne, utiliser les services de Starlab pour continuer d'envoyer des astronautes européens dans l'espace. Michael Schoellhorn, président d'Airbus Defense and Space, souligne le rôle de leader qu'Airbus compte jouer dans ce domaine pour l'Europe. « Nous avons le sentiment d'être le représentant ou peut-être le fer de lance de l'Europe dans ce domaine. Et bien sûr, nous le faisons aussi pour attirer l'ESA et les États membres », a-t-il déclaré.

Starlab, qui sera mise en orbite lors d'un unique lancement prévu pour 2028, aura un diamètre de 8 mètres, soit près du double de l'ISS, et la moitié de son volume. Dylan Taylor, PDG de Voyager Space, a précisé que « la NASA et d'autres agences spatiales constitueront le cœur de nos activités pour le premier Starlab ». La station sera également dédiée à la recherche et aux travaux en microgravité menés par l'industrie pharmaceutique.



Tags : Airbus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook