Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Allemagne : des mouvements de grève pour une hausse des salaires





Le 8 Janvier 2018, par

Le climat social est tendu en Allemagne. Des mouvements de grève ont eu lieu ce lundi 8 janvier à l'appel du syndicat IG Metall dans les secteurs de l'industrie, de l'automobile et de l'électronique.


IG Metall, c'est le plus important syndicat allemand ; fort de ses millions d'adhérents, il existe une hausse de 6% des salaires pour 2018 pour 3,9 millions de salariés de l'industrie. Du côté du patronat, on est prêt à consentir une hausse de 2% des salaires : on mesure le fossé qui sépare les deux parties même si les employeurs ajoutent une prime exceptionnelle de 200 euros au premier trimestre.

Ce n'est pas tout. La plateforme syndicale demande aussi un aménagement du temps de travail, qui passerait ainsi de 35 heures à 28 heures pour les salariés qui le désireraient, l'employeur devant compenser partiellement le manque à gagner de l'employé. Le tout serait limité à deux ans maximum, avec l'engagement de l'entreprise de reprendre le salarié à temps plein par la suite. Une demande rejetée par le patronat, qui redoute un casse-tête administratif et des usines désertées.

Structure fédérale du pays oblige, des négociations vont s'ouvrir dans chacune Land allemand. Ce sera le cas le 11 janvier dans le Bade-Wurtemberg où l'on trouve de grandes entreprises comme Bosch et Volkswagen. Le 15 janvier, ce sera au tour de la Bavière ; puis, trois jours plus tard, des négociations débuteront en Rhénanie-du-Nord-Wesphalie (Thyssenkrupp y a son siège). 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Allemagne

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook