Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

BCE : Mario Draghi au secours de sa politique





Le 21 Janvier 2016, par

La BCE compte bien jouer son rôle pour soutenir l'économie européenne et les places financières. Lors de sa conférence de presse mensuelle, Mario Draghi, le président de l'institution, a tenu bon la barre.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le taux directeur de la BCE se maintient à 0,5%, et une réévaluation de la politique monétaire de la Banque centrale et des gouverneurs sera sans doute décidée en mars, lors de la prochaine réunion. La BCE est parfaitement au fait de l'aggravation des risques dans la machine économique du continent. Ces déclarations ont eu l'effet escompté sur les Bourses européennes : le CAC 40 a ainsi gagné près de 2%.

Restait la question qui fâche : l'efficacité des mesures prises par la BCE pour surveiller les banques nationales. Les banques italiennes rencontrent de graves problèmes, elles cumulent en effet 200 milliards d'euros de créances douteuses. Malgré tout, ces banques sont qualifiées de « solides » par Mario Draghi. Les établissements financiers de la péninsule « affichent le même niveau de provisions et de garanties que les autres banques européennes ». Les mesures de contrôle de l'institution de Francfort ont permis au secteur financier de se montrer plus solide.

C'est au prix de la multiplication des agences de surveillance européenne : elles sont cinq et ont tendance à se marcher sur les pieds. Leur efficacité est de plus en plus remise en doute par les économistes… Mario Draghi estime pour sa part qu'il faut simplement du temps pour « apurer » les créances douteuses.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook