Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Baisse considérable des prêts personnels au deuxième trimestre





Le 24 Août 2023, par La rédaction

Le printemps a marqué une baisse notable près de 28% des prêts personnels par rapport à la même période en 2022, selon l'Association française des sociétés financières (ASF). Un coup d'arrêt significatif pour le secteur du crédit, mais aussi pour les Français qui font face à des taux d'intérêt élevés.


Recul important pour les prêts personnels

Au deuxième trimestre, les prêts personnels ont chuté de 27,8% sur un an, atteignant 2,75 milliards d'euros, contre 3,81 milliards d'euros à la même période l'année précédente. L'ASF indique que cette réduction est principalement due au fait que les prêts personnels sont devenus moins rentables pour les banques et les établissements de crédit, qui sont devenus plus sélectifs. La politique monétaire des banques centrales, caractérisée par une hausse des taux d'intérêt pour contrôler l'inflation, a contribué à rendre les prêts personnels moins attractifs. 

Les auteurs de l'étude mensuelle de l'ASF déclarent que « malgré les mesures de mensualisation du taux de l'usure, le bilan demeure lourd pour le prêt personnel ». Le taux d'usure, qui est le taux plafond calculé par la Banque de France pour protéger l'emprunteur contre le surendettement, n'a guère évolué au cours du semestre, passant de 21,04% au 1er janvier à 21,45% au 1er juillet pour les prêts d'un montant inférieur ou égal à 3.000 euros.

Premiers impayés dans le financement automobile

Tous crédits à la consommation confondus, la production a logiquement baissé au deuxième trimestre de 4,7%, pour un total de 12,19 milliards d'euros de nouveaux crédits. L'ASF note également que la chute des crédits immobiliers s'est accentuée ces derniers mois, avec une diminution de 40,8% sur un an au second trimestre.

Alors que les prêts personnels sont en déclin, les financements d'automobiles neuves ont augmenté de 10,5% au deuxième trimestre, selon l'ASF. Le volume de financement total des automobiles neuves s'élevait à 2,58 milliards d'euros entre avril et juin, une « bonne performance (...) essentiellement portée par les opérations de location avec option d'achat (LOA) ». Cependant, l'ASF a souligné que les premiers impayés, bien que stabilisés, persistent dans le financement automobile.



Tags : crédit

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook