Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boeing reprend la production du 737 MAX





Le 28 Mai 2020, par François Lapierre

C'est un symbole fort de la reprise de l'activité pour Boeing : le géant américain de la construction d'avions a annoncé le redémarrage de la production du 737 MAX, pourtant toujours interdit de vol depuis plus d'un an suite à deux accidents.


Toujours cloué au sol

Après deux accidents rapprochés ayant occasionné 346 morts, Boeing s'est vu interdire de vol le 737 MAX depuis le mois de mars 2019. Après plus d'une année sans pouvoir livrer ce qui est le fleuron de son catalogue, et une suspension de la production au mois de janvier, le constructeur annonce finalement la reprise de l'assemblage de l'avion suite à une mise à jour des logiciels de sécurité. Dans un communiqué, le constructeur explique que le programme 737 a recommandé à assembler de nouveau des appareils « à un rythme faible », tout en mettant en œuvre les initiatives en vue d'améliorer la sécurité de l'environnement de travail et la qualité des produits.

Reste désormais à décrocher le feu vert des autorités de régulation de l'aviation civile pour que le 737 MAX puisse reprendre ses vols. Et Boeing, qui comptait faire redécoller son avion vedette dans le courant de l'été, va devoir revoir son calendrier. Car selon l'AFP, le vol test ne devrait pas avoir lieu avant le mois de juin. La direction du groupe marche sur des œufs : de nombreux différends opposent Boeing aux régulateurs et aux compagnies aériennes clientes.

Contexte difficile pour les avionneurs

Le 737 MAX est vital pour Boeing : l'avion représente en effet les deux tiers de son carnet de commandes et c'est le seul appareil qui peut concurrencer les monocouloirs A320neo et A220 du concurrent européen Airbus. Les deux crashs, la suspension des vols et la polémique qui a suivi sur la sécurité du 737 MAX ont sans doute refroidi les ardeurs de nombreux clients désireux de renforcer leur flotte avec l'appareil.

Le contexte actuel n'est de plus pas très propice à un redémarrage de la production. Les mesures visant à endiguer les contaminations au COVID-19 ont réduit à néant ou presque l'activité des compagnies aériennes, qui se battent désormais pour leur survie. Boeing est affecté par la situation : l'entreprise a annoncé le mois dernier la suppression de 16.000 postes, soit 10% de ses effectifs.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook