Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : le Royaume-Uni va entrer en récession





Le 11 Août 2016, par

Le Brexit va, comme prévu, avoir des conséquences négatives sur l’économie britannique. Les analystes s’accordent maintenant pour dire que le pays va subir une récession d’ici la fin de l’année.


Avec une baisse du PIB de 0,1% durant les deux prochains trimestres, le Royaume-Uni va entrer techniquement en récession, même si celle-ci est légère. Avant le vote du 23 juin qui a abouti à la sortie du pays de l’Union européenne, les économistes interrogés par Reuters estimaient une croissance de 0,6% au deuxième trimestre.

Maintenant que le Brexit est bien acté, ces économistes ont revu leurs prédictions à la baisse, ce qui aboutit à une récession pour le pays pour la fin 2016. Le Royaume-Uni ne retrouverait le chemin de la croissance que l’année prochaine, et les analystes ne se montrent pas particulièrement optimistes puisqu’ils prévoient une croissance faible.

Cette croissance en berne sera le fait de la baisse des investissements des entreprises, préviennent-ils. En cause, l’absence de visibilité sur les négocations avec l’Union européenne, qui pourraient durer jusqu’en 2019. Les autorités et la Banque d’Angleterre, bien conscientes des difficultés à venir, ont déjà commencé à prendre les devants. Mais cela sera-t-il suffisant ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook