Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bruno Le Maire assure que le déficit public sera sous les 3% en 2019





Le 10 Septembre 2018, par

La France maintient son objectif d'être sous les 3% de déficit public en 2019, a assuré Bruno Le Maire. La question se pose en raison du ralentissement de la croissance, alors que l'État va reprendre à son compte une partie de la dette de la SNCF.


C'est durant une conférence de presse en Italie que le ministre français de l'Économie a tenu à rassurer Bruxelles : « Nous tiendrons notre objectif d'être sous les 3% en 2019. Le rétablissement des comptes publics n'est pas négociable ». Une déclaration qui intervient alors que la prévision de déficit public pour 2018 a été relevée à 2,6%, soit 0,3 point de plus que durant la précédente estimation. « En 2017, nous sommes passés pour la première fois sous la barre des 3% de déficit public et nous sommes sortis de la procédure pour déficit excessif. Ce n'est pas pour y retomber dans un an ou dans deux ans », a poursuivi Bruno Le Maire.

La croissance qui pique du nez et la reprise partielle de la dette de SNCF Réseau (35 milliards d'euros) auront des effets qui se feront sentir sur le déficit public, a prévenu l'Insee la semaine dernière. Circonstance aggravante pour 2019, la transformation du CICE en baisse pérenne de charge pour les entreprises, une mesure inscrite de longue date dans la trajectoire des finances publiques et qui va augmenter le déficit l'année prochaine. Combinés, ces éléments sont de nature à flirter de nouveau avec les 3% voulus par Bruxelles.

Edouard Philippe a admis que la transformation du crédit d'impôt sur la compétitivité allait effectivement avoir un « coût considérable » pour les finances publiques. Mais là aussi, il l'assure : « nous tiendrons notre objectif d'être sous les 3% ». La Commission européenne, et tout particulier Pierre Moscovici, le commissaire aux Affaires économiques et financières, ont eu l'occasion de mettre Paris en garde contre un retour du déficit public au-delà du seuil.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : déficit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook