Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bruno Le Maire veut accélérer l'adoption du plan de relance européen





Le 29 Avril 2021, par François Lapierre

Le plan de relance européen est trop long à mettre en œuvre, déplore Bruno Le Maire. Ces 750 milliards d'euros décidés en juillet 2020 sont toujours perdus dans les méandres du circuit décisionnel européen.


En attente des 750 milliards d'euros

Les 750 milliards d'euros annoncés par l'Union européenne en juillet dernier pour aider les États membres à relancer leurs économies ne sont toujours pas arrivés dans les caisses. Ce qui a le don d'exaspérer le ministre français de l'Économie. « Nous avons perdu trop de temps. La croissance chinoise est repartie. Les États-Unis sont en plein essor. L'Union européenne doit rester dans la course », a expliqué Bruno Le Maire lors d'une conférence de presse avec son homologue allemand Olaf Scholz.

Le locataire de Bercy souhaite aussi que l'examen des plans de relance nationaux, qui ont été soumis cette semaine à Bruxelles, soit approuvé par le Conseil en juillet « au plus tard ». Il faut que l'argent soit versé « avant la fin de l'été », martèle Bruno Le Maire qui ajoute : « La responsabilité politique des États membres et de la Commission est maintenant de faire du plan de relance européen une réalité concrète pour nos citoyens dès que possible ».

L'Europe « sur la bonne voie » ?

Olaf Scholz s'est voulu optimiste, en affirmant que l'Europe est « sur la bonne voie ». Il se dit confiant dans l'aboutissement du processus de ratification du plan de relance européen qui devrait permettre au bloc de retrouver une croissance s'approchant de celle des États-Unis et de la Chine. La Chine a affiché une croissance de plus de 18% au premier trimestre. Quant aux États-Unis, elle pourrait atteindre 6,6% cette année grâce au plan de relance de Joe Biden de 1.900 milliards de dollars. Contre 4,4% seulement dans la zone euro…

À la question de savoir s'il fallait envisager un nouveau plan de relance à l'échelle européenne pour consolider et amplifier le rebond de l'activité attendue, Bruno Le Maire a estimé qu'il fallait déjà adopter celui décidé en juillet dernier. « Nous verrons dans quelques semaines où nous en sommes en ce qui concerne la croissance en Europe, et alors nous prendrons les décisions nécessaires ». Les portes ne sont pas fermées.



Tags : europe

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook